Automobile

Pénurie de composants électroniques : le Maroc n’est pas épargné

Une pénurie de composants électroniques dans le monde a contraint de nombreux constructeurs automobiles mondiaux à ralentir la cadence dans leurs usines, eu égard au manque de semi-conducteurs, ces fameuses petites pièces électroniques qui équipent de plus en plus nos véhicules.  


Faut-il souligner que ces puces sont également essentielles pour nombre de secteurs de l’électronique, comme les téléphones 5G et les ordinateurs, dont la demande explose avec la pandémie.

Pour ce qui est de l’automobile, Ford a annoncé réduire drastiquement la production de certains de ces modèles aux USA ; idem pour General Motors qui a suspendu sa production dans trois de ses usines en Amérique du nord. En Chine, certaines plateformes ont décidé de fermer jusqu’à 14 jours.

Lire aussi | Une cure de jouvence pour la plateforme du Forum des Alternatives Maroc

En France, Peugeot et Citroën ont ralenti leur cadence ; même chose pour Volkswagen en Allemagne qui a interrompu certaines de ses lignes de production depuis le mois dernier, notamment à Wolfsburg et à Emden. Selon nos confrères de la MAP, le Groupe Renault aurait également ajusté sa production industrielle en février courant dans plusieurs usines, dont celle de Tanger à Meloussa.

Selon les spécialistes du secteur, cette pénurie pourrait retarder la production de quelque 672 000 voitures au premier semestre 2021, notamment en Chine et en Europe. Du coup, les constructeurs automobiles devront attendre au moins jusqu’au deuxième semestre de l’année pour espérer un retour à la normale de leur approvisionnement en puces électroniques.

Lire aussi | Coronavirus : covidvax propose le suivi en direct du nombre des vaccinés

«Indiscutablement, cette pénurie de composants électroniques va impacter plus sérieusement nos stocks de véhicules à terme, ce qui aura pour effet de pénaliser notre clientèle, mais aussi notre volume de vente si cette situation de crise venait à se prolonger plus longtemps que prévu», a tenu à nous préciser ce Directeur commercial d’une grande marque automobile généraliste dans le Royaume.

Reste à voir comment se comportera le marché automobile des voitures neuves, qui de l’avis de certains spécialistes du secteur local, devrait être impacté, manque de stock en quantité suffisante oblige !

 
Article précédent

Coronavirus : le variant britannique s'étend à 86 pays, selon l'OMS

Article suivant

Dr Tayeb Hamdi, Vice-président de la Fédération nationale de la santé : « Le Maroc adaptera sa stratégie de vaccination en fonction des données scientifiques en cas d’apparition significative de nouveaux variants »