Entreprises & Marchés

Petra : 3 Mrds de DH à investir en 3 ans


51,2 milliards de DH pour ses projets Socco Alto à Tanger et Founty-Agadir. La filiale du groupe Label’Vie met en oeuvre un plan de développement ambitieux pour l’émergence de plusieurs grands centres commerciaux dans les cinq prochaines années.

P

etra, acteur de référence dans l’immobilier commercial au Maroc, se porte bien. Après le succès de ses deux centres commerciaux Al Mazar à Marrakech en 2010 et Borj Fez en 2013, Petra met le turbo en déployant un plan de développement ambitieux qui permettra l’émergence de plusieurs grands centres commerciaux dans les cinq prochaines années. L’entreprise détenue, à part égale par le groupe Best Financière et Sanam Holding, mise 3 milliards de DH d’investissement à l’horizon 2017 pour réaliser ses projets. Parmi les futur projets, présentés par Sami Grouz, directeur général de Petra, lors d’une conférence de presse à Casablanca, le 15 avril, on note le futur centre commercial de Tanger. Baptisé Socco Alto, ce projet va nécessiter à terme un investissement de 500 millions de DH. Situé au cœur du quartier Californie, il sera implanté sur une superficie de 55000 m2. Il sera doté d’une offre commerciale complète sur deux niveaux avec 90 enseignes, 15 restaurants, un hypermarché Carrefour, un espace de jeux pour enfants et un parking aérien de 1000 places. C’est donc un projet d’envergure qui va se greffer à la beauté de la capitale du Détroit. Son ouverture est prévue en 2015 avec une fréquentation prévisionnelle de 4,2 millions de visiteurs par an. L’autre grand projet de Petra concerne la ville d’Agadir. Founty-Agadir est un projet structurant qui se décline en complexe multifonctionnel avec plusieurs composantes immobilières, dont des pavillons et appartements de haut standing, un centre d’affaires, un centre d’animation comprenant un «Fun Park», un bowling et un centre commercial. Ce projet sera réalisé sur une superficie totale de 5,7 hectares. Petra confiera la réalisation des appartements résidentiels (quelque 200 appartements) à un partenaire spécialisé. Founty-Agadir va nécessiter un investissement cumulé de 700 millions de DH et sera opérationnel dès 2016.

«Toute la partie étude est terminée et nous nous apprêtons à lancer les travaux», a assuré Sami Grouz. Petra multiplie donc ses projets avec l’objectif d’atteindre, à l’horizon 2017, une surface commerciale de 155000 m2 avec une offre commerciale conséquente, lui permettant de drainer 30 millions de visiteurs. Sur l’axe Casa-Rabat, qui ne porte pas encore vraiment les empreintes de Petra, mis à part le Label’ Gallery de 5000 m2 ouvert en 2001 dans la capitale du royaume, le dg de Petra affirme que ce n’est pas l’ambition qui manque. Il a expliqué que l’entreprise réfléchit à plusieurs projets à mettre en oeuvre notamment à Casablanca, mais qu’elle préfère jouer la carte de la prudence pour le moment, afin d’y voir plus clair. Une position qui se comprend très bien au vu de la concurrence très féroce dans la capitale économique, qui compte déjà, Morocco Mall, plus grand mall du continent s’étalant sur une superficie de 250000 m2 avec un investissement de deux milliards de DH. Morocco Mall figure d’ailleurs dans le top 5 mondial des centres commerciaux. Mais il n’y a pas que ça, car le développement que connait Anfaplace shopping center n’est pas négligeable non plus. A cela, s’ajoute la Marina de Casablanca et la liste est bien exhaustive. «Un projet sur Casablanca requiert une certaine taille pour pouvoir survivre», concède Sami Grouz. Pour rappel, Petra est propriétaire du premier méga-centre commercial de Marrakech, Al Mazar ouvert en 2010. Etalé sur une superficie de 100000 m2, Al Mazar a nécessité un investissement de 500 millions de DH et dispose d’une offre commerciale complète sur trois niveaux avec un hypermarché, 20 restaurants, avec espaces de loisirs pour enfants etc. Il y a également Borj Fez, qui a ouvert en mai 2013 et représente le nouveau pôle urbain de la capitale culturelle et spirituelle du Royaume. Ce grand mall a été construit sur une superficie de 75000 m2 avec un investissement de 400 millions de DH hors foncier. Quant aux perspectives de l’immobilier commercial, il y a de quoi être optimiste selon Sami Grouz. «Même s’il y a beaucoup d’effervescence sur Casablanca, je pense qu’on est encore au démarrage. Il y a encore une marge de développement assez intéressante», conclut-il. 

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

L’espagnol Singularis Advisors en prospection

Article suivant

Insuline originaire du Danemark : le dumping confirmé