Flash-eco

Pétrole : 2 à 5% de gain de PIB pour le Royaume ?


Dans sa cartographie mondiale des gagnants et perdants de la chute du cours de l’or noir, élaborée sur la base de données du Fonds monétaire international (FMI) et l’Agence internationale d’énergie (AIE), le professeur à l’université de New York Ian Bremmer estime que le Maroc pourrait en tirer l’équivalent de 2 à 5% de son PIB. Les économistes marocains estiment toutefois que le gouvernement ne devrait pas prendre cela pour acquis, car les prix pourraient repartir à la hausse aussi brutalement qu’ils ont baissé.

 
Article précédent

Marjane ouvre au Parc des expositions d’Agadir

Article suivant

Engrais : Fertima s'allie à des russes