Industrie pharmaceutique

Pharma 5 : 300 millions de DH pour sa dixième usine

Moins d’un an après avoir annoncé la mise en place d’une usine de production de médicaments en Côte d’Ivoire, pour un investissement de 9 millions d’euros, soit 100 millions de DH, le laboratoire pharmaceutique marocain Pharma 5 envisage de consolider sa position sur son marché domestique à travers une nouvelle extension de ses capacités industrielles regroupées à la zone d’Ouled Salah Casablanca. L’extension du site de production est prévue sur une superficie de 10.000 m² et correspond à un montant global d’investissement de 300 millions de DH. Elle sera réalisée en deux phases (à raison de 150 millions de DH par phase) avec un début de production prévu pour fin 2018.


En attendant, le groupe fondé en 1985 par le Dr Abdallah Lahlou-Filali est en train de peaufiner les dernières démarches (études environnementales, autorisations administratives…) préalables au lancement des travaux de construction d’une nouvelle unité industrielle, entièrement dédiée aux médicaments sous forme sèche. La nouvelle usine jouxtera les neuf autres unités que compte déjà son complexe industriel historique d’Ouled Salah et dont la fabrication annuelle cumulée dépasse aujourd’hui la barre de 50 millions de boîtes de médicaments dont celles du fameux SSB 400, premier anti-Hépatite C 100% marocain mis sur le marché en mars 2016.

Avec ce nouvel investissement, Pharma 5 confirme sa volonté de se hisser au top 3 des groupes pharmaceutiques marocains qui reste, jusqu’à présent, dominé par le trio Cooper Pharma, Maphar et Sothema (lesquelles revendiquent des revenus annuels supérieurs à 1,3 milliard de DH) et qu’il talonne de près avec un chiffre d’affaires consolidé à peine inférieur à 1 milliard de DH en 2016.

Rappelons que le groupe Pharma 5 emploie plus de 1500 personnes et se positionne en tant que premier fournisseur des hôpitaux publics au Maroc. Le groupe a développé des activités complémentaires dans la distribution pharmaceutique (à travers la grossisterie MD5), la parapharmacie (à travers le concept Pharmaself exclusivement dédié aux pharmaciens d’officine et qui compte plusieurs points de vente à travers le pays) et la cosmétique et dispositif paramédicaux (portée par la filiale Pharma Shop).

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Royal Air Maroc pénalisée par la crise du Golfe

Article suivant

Premières débouchées pour l'Innovation Lab de Avito