Engrais

Phosphore durable. OCP rejoint la plateforme européenne

Le leader mondial de l’industrie du phosphate devient membre de l’European Sustainable Phosphorus Platform (ESPP) pour la promotion de la gestion durable du phosphore.

« Le groupe partagera son expertise et ses bonnes pratiques avec plus de 40 membres de l’ESPP ainsi que son vaste réseau de chercheurs et d’acteurs industriels couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur du phosphate et du phosphore, afin de réfléchir ensemble à de nouveaux moyens innovants d’utiliser cette ressource de manière optimale », indique OCP.  

Le groupe extrait, traite, transforme et exporte des produits phosphatés à partir des plus importantes réserves mondiales de phosphate connues à ce jour au Maroc, à ses clients sur les 5 continents qui ciblent les agriculteurs en Europe, en Afrique, en Amérique et dans le monde entier, rappelle la même source.


Lire aussi | Et si le Maroc devenait le 56ème pays du Commonwealth !

 En tant que dépositaire responsable de cette ressource sur la totalité de sa chaîne de valeur, du processus de production d’engrais à leur utilisation par les fermiers, OCP place au cœur de sa stratégie la nécessité d’offrir le « bon engrais, au bon endroit, au juste prix pour tous les agriculteurs », relève OCP. C’est l’essence de l’approche des 4Rs pour une fertilisation raisonnée (Right source, Right quantity, Right time, Right place), destinée à assurer un usage efficace des engrais et fondée sur la science et les meilleures pratiques agricoles, pour optimiser la disponibilité des nutriments.

« Ainsi, il est prioritaire de réfléchir aux innovations liées au recyclage du phosphore et par conséquent de faire face au défi auquel l’industrie est confrontée aujourd’hui : Comment répondre à la demande croissante en phosphore de manière durable ? Grâce au partage des connaissances et des expertises de l’ensemble des acteurs qui portent l’industrie du phosphate, l’ESPP a créé un réseau efficient et proactif pour réfléchir en intelligence collective à une gestion verte et durable de cette ressource », poursuit OCP.

Lire aussi | Lamia Housni : «Nous avons mobilisé la plateforme d’Innovation et de l’Entrepreneuriat, afin de créer un véritable parcours d’expérimentation»

Pour rappel, l’ESPP a été fondée en mars 2013 par une déclaration signée par plusieurs organisations engagées en faveur d’une gestion durable du phosphore. La plateforme assure le partage des connaissances et les opportunités de mise en réseau pour contribuer à une vision à long terme de la durabilité du phosphore en Europe, où son siège est installé, mais aussi par le biais de ses organisations membres sur d’autres continents comme le Japon et l’Amérique du Nord.

 
Article précédent

Liste B. La quarantaine désormais possible à domicile

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc. 657 nouveaux cas, 543.119 au total, lundi 12 juillet 2021 à 16 heures