Fiscalité

PLF 2020 : la grogne des opérateurs touristiques

Alors que le gouvernement se félicite d’avoir œuvré dans le sens d’une réduction de la pression fiscale sur les entreprises, conformément aux orientations royales, les professionnels du tourisme considèrent, au contraire, que les dispositions du PLF auront un impact négatif sur le secteur.


Les professionnels du tourisme ont exprimé leur mécontentement vis-à-vis de certaines mesures du projet de Loi de Finances, qu’ils considèrent pénalisantes pour un secteur déjà en difficulté, relève L’Economiste dans son édition de ce vendredi 25 octobre. En effet, les opérateurs touristiques ont clamé haut et fort cette position à travers un communiqué rendu public par la Confédération nationale du tourisme (CNT).

Lire aussi : PLF : Voici ce qui pourrait changer en 2020

« Nous attendions la mise en œuvre des recommandations des assises de la fiscalité tenues en mai 2019. (…). Les recommandations qui en ont découlé étaient le fruit d’un large consensus sur deux points : La pression fiscale est trop grande sur les salariés et les sociétés, également pénalisées par les taxes locales ».

Le journal indique que les professionnels se plaignent du fait que le ministre des Finances n’a pas réajusté le barème de l’IR. D’après eux, cela aura pour effet de « renchérir la main-d’œuvre et d’inhiber l’ambition des entreprises du secteur d’améliorer leur taux d’encadrement ». Ces dernières, poursuit le quotidien, sont également touchées par le relèvement du taux marginal de l’IS de 17,5% à 20%.

 
Article précédent

Comicom lance Mahindra et déploie de nouveaux véhicules

Article suivant

KFC Maroc s’appuie sur sa nouvelle équipe managériale