EnseignementFlash-eco

Plus de 200.000 enseignants vont être recrutés et formés

Plus de 200.000 enseignants seront recrutés et formés entre 2015 et 2030, atteignant un taux de renouvellement de 80% du personnel d’enseignement actuel, a indiqué, mercredi à Rabat, le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle de l’Enseignement supérieur, et de la Recherche scientifique, Saaïd Amzazi.


Saaïd Amzazi a précisé que le nombre des enseignants futurs qui s’inscrivent dans le cadre de la refonte du système éducatif (2015-2030) augmente la nécessité de réformer le système de formation de base. Les besoins du secteur en matière d’enseignants donne à la réforme une dimension stratégique cruciale, tout en représentant un défi pour le système éducatif, a-t-il souligné, notant que le système actuel ne permet pas de former des cadres compétents et qualifiés répondant aux enjeux de la qualité et de la formation.

Dans ce sens, le ministre a fait noter que le nouveau programme de formation qui s’étale sur cinq années repose sur un parcours pluridisciplinaire, quinquennal, pluridimensionnel et multidisciplinaire et permet aux candidats, sélectionnés selon des critères précis, d’acquérir des connaissances académiques durant leur passage à l’université (licence pédagogique), avant d’avoir accès aux Centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation, dans le but de renforcer les compétences professionnelles des futures générations d’enseignants.

Saaïd Amzazi a, par ailleurs, révélé les insuffisances du système actuel, citant à titre d’exemple le temps insuffisant requis pour la formation de base des enseignants, ne dépassant pas un an, le manque de connaissances, de compétences pédagogiques et méthodologiques chez les lauréats spécialisés, nécessaires à la pratique de la profession.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Maroc Télécom : le business florissant du cloud et datacenter

Article suivant

Jean Thouin, directeur des Ventes de Boeing Commercial Airplanes : « Nous voulons aider la RAM à minimiser le coût de la maintenance »