Institutions financières

Plus de la moitié des chefs d’entreprise insatisfaits des services offerts

Les premiers résultats récemment dévoilés de l’étude réalisée par le Haut commissariat au plan (HCP) entre janvier et juillet 2019 auprès des entreprises sur tout le territoire national, sont édifiants. Cette enquête détaille la nature des difficultés que rencontrent les TPME, notamment en termes d’accès au financement bancaire. Décryptage.  


Le HCP vient de livrer les premiers résultats d’une récente étude effectuée auprès des entreprises sur tout le territoire national. Selon lui, cette enquête vise à appréhender les activités des entreprises, dans leur diversité, et leur perception du cadre juridique, économique et social dans lequel elles évoluent. L’étude montre ainsi que de façon générale, une entreprise sur cinq a recouru au financement externe en 2018.

En clair, 46% des grandes entreprises (GE) ont eu recours au financement externe contre seulement 18% chez les TPME. En ce qui concerne le crédit bancaire comme source de financement externe, 93% des entreprises, quelle que soit leur taille, ont utilisé ce mode de financement. «Les autres types de financement externe ne sont sollicités que rarement », estiment les auteurs de l’étude. Par ailleurs, 35% des entreprises ont demandé un crédit auprès d’une institution bancaire, soit 56% chez les GE et 27% pour les TPE. 

35% des entreprises ont demandé un crédit auprès d’une institution bancaire 

Mieux encore, on note que parmi les TPE ayant demandé un crédit, 28% n’ont pas eu de réponse favorable à leurs demandes de crédits. Les raisons ? 52% ont vu leur dossier rejeté pour insuffisance de garanties, 20% pour manque de confiance dans l’entreprise. Selon le HCP, les freins aux demandes de crédits bancaires sont essentiellement le taux d’intérêt élevé pour 40% des entreprises, les garanties excessives pour 34% des cas et les raisons religieuses pour 33%.

A titre de comparaison, les garanties requises constituent un obstacle aux demandes de crédits pour 34% des TPME contre 18% chez les grandes entreprises. Force est de remarquer que les TPME bénéficiaires de crédits ont dû présenter leurs biens personnels comme garanties dans 38% des cas.
L’enquête montre aussi que selon la perception des chefs d’entreprise, les deux facteurs les plus déterminants pour l’accès au financement bancaire, à savoir les garanties exigées et le taux d’intérêt, se sont davantage resserrés durant la période considérée. Par conséquent, 58% des chefs d’entreprise sont insatisfaits des services offerts par les institutions financières. Au sein des TPE, ce taux d’insatisfaction grimpe à 63%. 

Notons que pour 2/3 des entrepreneurs, l’accès au financement constitue un obstacle réel au développement de l’entreprise. Cette réalité est plus prégnante chez les TPME, puisque l’étude indique que 69% d’entre elles ont souffert des difficultés d’accès au financement.  Pour rappel, les TPME représentent plus de 90% du tissu économique national.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Casablanca accueille la première édition du Global AI Bootcamp

Article suivant

Taza : 17 morts dans le renversement d'un autocar