Rapport

Podium Elite Africa : la BVC répond

Suite à notre article «Le Maroc rate le podium du programme Elite Africa » publié le 08 août 2017, la Bourse des Valeurs de Casablanca (BVC) nous a adressé le mercredi 27 septembre 2017 un droit de réponse.


Dans cet article, nous sommes revenus sur les résultats de la 1ère édition du « Companies to inspire Africa », rapport édité par le gestionnaire de la bourse de Londres, le London Stock Exchange Group (LSEG), et dédié à l’Afrique et plus particulièrement aux PME africaines qui affichent une croissance rapide et dynamique. L’article s’est penché sur le retard du Maroc sur le reste du continent noir et notamment les pays anglophones. Comme la loi nous le dispose, nous publions le droit de réponse du Centre. Vous trouverez aussi les remarques de la rédaction.

« LANCEMENT DE LA 3EME COHORTE D’ELITE MAROC

 Poursuite du succès d’ELITE Maroc à travers le lancement d’une 3 ème cohorte

 Adhésion de 11 nouvelles entreprises

 Développement de la visibilité internationale à travers l’intégration de 24 entreprises ELITE dans le ‘‘Companies to inspire Africa’’

Casablanca, 09 mai 2017

Engagée depuis plusieurs années dans le soutien au financement des entreprises marocaines, la Bourse de Casablanca renforce son engagement en poursuivant le déploiement du Programme ELITE, mis en place en partenariat avec le London Stock Exchange Group (LSEG).

Ainsi et après le lancement réussi du programme en avril en 2016, la Bourse de Casablanca poursuit son développement et lance la 3ème cohorte du programme, le mardi 09 mai 2017, avec 11 nouvelles entreprises portant à 35 le nombre total d’entreprises bénéficiant du programme au Maroc.

Avec cette 3ème cohorte, le Programme Elite Maroc s’élargit davantage et continue à susciter la confiance des entreprises marocaines. A ce jour, ces 35 entreprises opèrent dans 11 secteurs et font un chiffre d’affaires qui s’élève à 10 milliards de MAD (*).

Par ailleurs, la première cohorte d’ELITE Maroc va entamer la 2ème phase ‘‘Get Fit’’ du programme. Les entreprises procèderont à l’évaluation de leurs systèmes organisationnels et financiers afin d’initier les changements potentiels, de consolider les pratiques de communication sociale et financière et de soutenir le développement d’un business plan et d’une equity story.

Le lancement a également été l’occasion de présenter la 1ère édition du ‘‘Companies to inspire Africa’’, réalisé par notre partenaire le London Stock Exchange Group.

Cette publication met la lumière sur 343 entreprises de 42 pays africains qui affichent une croissance rapide et dynamique.

L’ensemble des 24 entreprises, qui constituent les deux premières cohortes d’ELITE Maroc, ont été sélectionnées pour faire partie des entreprises qui inspirent l’Afrique et bénéficient, ainsi, d’une visibilité internationale et régionale.

A ce propos, M. Karim Hajji, Directeur Général de la Bourse de Casablanca a déclaré ‘‘ELITE Maroc a pour vocation de doter les entreprises marocaines des outils qui leur permettent de répondre aux exigences du marché financier et d’accéder à ses sources de financement pour se développer. En plus de cela, il leur offre une visibilité au-delà de nos frontières, notamment en Afrique. Cela ne peut qu’ouvrir leurs perspectives d’expansion et de croissance et nous nous en réjouissons’’. »

La rédaction, après lecture du droit de réponse, a émis ses remarques :

« Nous prenons note des éléments mentionnés par votre réaction à notre article ‘‘Le Maroc rate le podium Elite Africa’’ du 08 août 2017. En effet, après relecture du récent rapport ‘‘Companies to inspire Africa’’, ouvrage publié par LSEG (le gestionnaire de la Bourse de Londres) pour jeter la lumière sur les entreprises les plus dynamiques d’Afrique et qui avait servi de base documentaire à notre article, nous nous rendons compte que certains passages dudit rapport sont assez confusant pour ce qui est de la distinction entre PME africaines nominées pour le programme Elite et celles nominées pour Companies to Inspire Africa. Et ce qui rajoute encore à la confusion c’est la présence de toutes les sociétés marocaines retenues lors des deux premières cohortes du programme Elite dans le programme Companies to Inspire Africa !

Notre propos était de mettre en exergue, qu’en matière de dynamisme de PME, le Maroc ne fait toujours pas partie des meilleurs de la classe en Afrique malgré la taille de son économie. Cela est manifestement vrai au regard du classement Companies to Inspire Africa (commandité par la Bourse de Londres)…..que nous avons vraisemblablement confondu – nous semble-t-il aujourd’hui- avec l’autre programme jumeau également mis en place par la Bourse de Londres, à savoir Elite dont le Maroc serait le seul pays africain où il a été implémenté jusqu’à présent. Ce qui par construction élimine toute possibilité de comparaison entre le Maroc et le reste de l’Afrique sous le prisme d’Elite.

Nous nous en excusons auprès de la Bourse de Casablanca qui est le pilote d’Elite Morocco et auprès de nos lecteurs auxquels on aurait dû nous adresser par le même article mais avec un titre légèrement différent ‘‘Le Maroc rate le podium des PME africaines les plus dynamiques’’, ce qui aurait été plus juste et encore plus explicite. »

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Salon de l’Habitat de Dakar : le Maroc invité d’honneur

Article suivant

Samsung prie pour le succès de l’iPhone X