Auto

Porsche 911 50ème édition : En édition très limitée

Pour fêter dignement son cinquantième anniversaire, Porsche a concocté une série très spéciale de sa 911. Développée sur la base de la Carrera S, cette mouture exclusive affiche quelques subtilités esthétiques bien choisies. Un modèle importé par l’importateur Porsche dans le Royaume (Groupe CAC) et qui a déjà trouvé acquéreur. 


L

a Porsche 911 demeure plus que jamais au top de sa forme. Faut-il souligner que sa  cote de popularité n’a jamais faibli. Sa silhouette inoubliable, sa notoriété forgée tout au long de son existence et ses performances qui ont crû au fil du temps en ont fait une redoutable machine à limer le bitume. Quelques qualités intrinsèques au modèle qui ont déjà séduit un acheteur dans le Royaume. Plusieurs détails esthétiques viennent agrémenter l’engin de toutes parts. C’est le cas à l’extérieur avec une carrosserie disponible dans deux coloris exclusifs, gris graphite uni et gris geyser métallisé et une teinte de couleur noire unie, au choix. À noter que l’engin chausse de très belles jantes qui ne sont pas sans rappeler celles inaugurées par la 911 en 1966. Un monogramme bicolore «911 50» est apposé sur le coffre. Le nom du modèle est repris en trois autres endroits notamment sur les appui-têtes, sur le compte-tours et sur les seuils de porte en aluminium. Il est également 

associé au numéro individuel du modèle sur la baguette décorative du tableau de bord. Enfin, le modèle anniversaire se caractérise par l’encadrement des vitres latérales en aluminium et des rétroviseurs extérieurs «Sport Design» intégrés sur les panneaux de portières. 

À l’occasion de son cinquantième anniversaire, le modèle emblématique de la marque Porsche a été au centre de l’actualité tout au long de l’année.

Cockpit sportif

Évidemment, l’habitacle rend également hommage à la 911 d’origine : comme il y a cinquante ans, les chiffres des cadrans sont verts, les aiguilles sont blanches et les axes centraux sont recouverts d’un capuchon argenté. 

Il en est de même pour la bande centrale en tissu de la sellerie cuir/tissu qui rappelle les carreaux des sièges en tissu «pied de poule», très prisés dans les années 1960. 

Le conducteur et son passager peuvent profiter des sièges sport. Assorti aux inserts décoratifs du tableau de bord, des portières et de la console centrale en aluminium brossé, le levier de vitesses est issu du programme Porsche Exclusive. Sur le plan technique, cette série spéciale ne change guère hormis la présence en série de l’échappement sport et de la suspension active PASM. Possibilité est laissée à l’heureux propriétaire d’opter pour un exemplaire dont le moteur sera épaulé au choix par une boîte de vitesses manuelle à six rapports, voire une boîte automatique PDK à sept rapports. Un bolide qui s’est négocié à hauteur de 1.500.000 DH dans le Royaume. 

 
Article précédent

Que cherche l’Algérie ?

Article suivant

Les actionnaires de SMTT décident de poursuivre l’exploitation