Industrie pharmaceutique

Le portugais Tecnimède dope sa filiale marocaine Atlas Pharm

Le portugais Tecnimède injecte 20 millions de DH dans sa filiale Atlas Pharm. En effet, cette entité créée en 2011 vient de finaliser une recapitalisation ayant porté son capital à 65 millions de DH. Avec ce nouveau concours, le groupe pharmaceutique basé à Sintra (près de Lisbonne), aura ainsi investi plus de 172 millions de DH sur son deuxième site marocain à Berrechid, qui est entré en production en 2016 et dont la fabrication est dédiée aux anticancéreux génériques (dont le cancer de prostate et le cancer du sang).


Il faut dire qu’Atlas Pharm, qui a porté le projet de cette unité pionnière au Maroc, n’a pas lésiné sur les investissements dans l’optique d’obtenir les meilleures certifications pour les produits pharmaceutiques, synonymes de sésame pour pouvoir exporter, dès cette année 2017, vers les pays européens ainsi que les marchés américain, brésilien et du Moyen Orient.

Rappelons que Tecnimède a commencé ses opérations au Maroc dès 1999 à travers Tecnimède Maroc, qui est un laboratoire pharmaceutique spécialisé dans les produits génériques utilisés dans la cardiologie, l’oncologie, la rhumatologie et quelques maladies respiratoires. Cette première filiale dans l’histoire du groupe en dehors de l’Europe, emploie aujourd’hui plus de 80 personnes. Avec un chiffre d’affaires consolidé réalisé au Maroc de plus de 140 millions de DH (et qui est appelé à fortement progresser avec la montée en puissance d’Atlas Pharm), Tecnimède fait partie du top 10 des génériqueurs marocains.

À l’échelle internationale, le groupe portugais revendique un chiffre d’affaires global de plus de 150 millions d’euros (1,65 milliard de DH). Orienté vers la recherche et le développement avec plus de 15 médicaments génériques développés par an et plus d’une vingtaine de brevets innovants enregistrés à ce jour, Tecnimède Group dispose d’une présence commerciale dans plus de 80 pays avec 60 molécules différentes et un portefeuille de plus de 2500 AMM (Autorisation de Mise sur le Marché).

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

La Fédération Mondiale des Annonceurs reconduit Mounir Jazouli

Article suivant

Côte d’Ivoire : Attijariwafa bank sollicitée pour la création de deux fonds d’investissement