Auto

«Pour notre gamme Ferrari, les prix débutent à partir de 2,1 MDH»

Ferrari vient officiellement de débuter son activité commerciale au Maroc. Une carte détenue désormais par Univers Motors (Groupe Mutandis) après celles, entres autres, de Honda, Seat et Chery. Mehdi Tak Tak, DG d’Univers Motors nous livre son éclairage sur le démarrage effectif de la marque au cheval cabré et lève le voile sur les objectifs commerciaux que souhaite atteindre son Groupe dans le Royaume avec cette nouvelle carte premium. 


Challenge. Vous disposez désormais dans votre panel de marques d’une carte prestigieuse à savoir Ferrari. Qu’est-ce que cela vous inspire ?  
Mehdi Tak Tak. Avec Ferrari, nous avons ajouté une nouvelle corde à notre arc et pas n’importe laquelle, ce qui nous permet d’investir le segment de l’automobile ultra-premium. Sachez que le Royaume constitue le 61ème pays dans le Monde (et le 3ème pays d’Afrique après l’Afrique du Sud et l’Egypte ndlr.) où Ferrari dispose d’une représentation locale. Nous avons démarré officieusement nos activités au mois de mai, intensifiant nos efforts pour mettre en place cette nouvelle affaire et pour servir une clientèle déjà existante. Par ailleurs, nous devions répondre à la demande des futurs clients et autres prospects en leur présentant toute la gamme des véhicules Ferrari dans un environnement qui répond précisément à un cahier des charges tel qu’édicté par le constructeur. Nous sommes donc très heureux de démarrer notre activité commerciale.

C. A-t-il été simple pour vous de localiser et d’entrer en contact avec les clients déjà possesseurs de la marque dans le Royaume ? 
M.T. T. Nous avons accès au Club Ferrari du Royaume, ce qui constitue pour nous un atout de taille. Un Club qui comprend une vingtaine d’adhérents, ces derniers ayant dans leurs relations un certain nombre d’amis qui disposent eux aussi d’un véhicule estampillé du cheval cabré. Cela nous a permis d’identifier une partie du parc. L’autre partie a pu être localisée par le constructeur lui-même, puisqu’il dispose d’une base de données qui recense l’ensemble des propriétaires et autres clients résidant dans le Royaume. Ce travail de recherche commun nous a permis d’identifier plus de 70 clients et de comptabiliser une centaine de véhicules.
C. Précisément, quelles sont vos attentes commerciales en matière de ventes ? 
M.T. T. Nous avons déjà signé quelques bons de commandes en cohérence avec ce que nous attendions d’une ouverture programmée justement en septembre.

C. Donc en fin d’année, les objectifs de vente seraient de combien ? 
M.T. T. Nous espérons livrer entre six et sept voitures à fin 2013 pour un rythme d’une douzaine de voitures par an à partir de 2014. Et à force de faire croître notre base clients tout en capitalisant sur l’arrivée de nouveaux modèles et autres séries spéciales, nous espérons passer d’une voiture par mois en 2014 à deux voitures par mois en 2016 ou en 2017.

C. Outre le fait de vendre un modèle, quels types de stratégies allez-vous mettre en place pour séduire sinon fidéliser le client Ferrari dans le Royaume ? 
M.T. T. Nous disposons en termes de propositions commerciales d’offres-clients diversifiées. Celles et ceux qui viennent dans notre showroom peuvent d’ores et déjà vivre une certaine expérience puisqu’ils ont accès au salon de configuration de la marque. Un lieu dans lequel notre équipe commerciale peut, par exemple, leur faire découvrir les innombrables possibilités de personnalisation d’un modèle. Ils pourront tester les véhicules, prendre part aux sorties via le Club Ferrari, bénéficier par exemple de stages de conduite notamment en Italie et en France. Par ailleurs, nous pourrons les amener dans les Salons automobiles pour y découvrir les dernières nouveautés, visiter l’usine de Maranello, assister à un Grand prix de F1… Comme vous pouvez le constater. Ferrari ne vend pas que des voitures, mais avant tout de la passion et du rêve.

C. Vous évoquiez le showroom qui est aux normes de Ferrari de par le Monde. Qu’en est-il de la formation des techniciens s’agissant du service après-vente ? 
M.T. T. Les techniciens locaux dédiés à Ferrari ont suivi depuis de nombreux mois une formation complète et exhaustive chez le constructeur. Ils mettent à jour quotidiennement leur savoir-faire via des modules dispensés par internet et assurés par le staff de l’usine. Enfin, sachez que des responsables techniques de Maranello sont présents dans nos locaux et se relayent en permanence depuis le 11 mai dernier. Désormais, l’une de ces personnes nous a été affectée depuis le début de ce mois de façon permanente et pour une année.

C. Comment s’articule la grille tarifaire de la gamme Ferrari ? 
M.T. T. Notre positionnement prix est simple, clair et transparent. Il est d’ailleurs identique à celui pratiqué en Europe. Concrètement, vous multipliez ce prix européen par le taux de change dans le Royaume, vous y ajoutez les frais de transports et les frais d’immatriculation. De la sorte, notre grille tarifaire débute à partir de 2.100.000 DH (tarif d’entrée de gamme de la California ndlr) pour culminer à 3.100.000 DH. ■

 
Article précédent

Epicerie.ma lance son offre Drive

Article suivant

BEKO voit grand