Fiscalité

Premier semestre 2019 : les recettes fiscales en bonne forme

D’après la dernière publication des recettes fiscales de la DGI, les recettes fiscales totales brutes ont atteint, à fin juin 2019, 85.137 millions de dirhams, soit une réalisation de 49,3% des prévisions de la loi de Finances de l’année 2019, avec une croissance brute de + 5,7%.


Parmi ces recettes, ce sont surtout celles de la TVA à l’intérieur qui ont connu une hausse de + 8,4%, pour atteindre 20.274 millions de dirhams, suivies de celles de l’IR, avec + 6,4% (24 043 millions de dirhams) et de celles de l’IS, avec + 5,7% (28.894 millions de dirhams).

Les Droits d’Enregistrement et de Timbre continuent de connaître une quasi stagnation, reflétant ainsi le marasme continu du secteur immobilier, avec une légère hausse globale de + 1,8%, pour atteindre globalement 10.653 millions de dirhams. Mais, en réalité, la part des Droits d’Enregistrement stricto sensu a même connu une baisse de – 5,7%, au cours du 1er semestre 2019, par rapport au 1er semestre 2018, passant ainsi de 4.289 millions de dirhams à 4.043 MDH. Il en est de même des Droits de Timbre dont les recettes ont chuté de – 8%, pour la même période, passant de 1.186 millions de dirhams à 1.073 MDH.

Lire aussi : Parafiscalité : un lieu non visité par les Assises de la fiscalité

Cette double baisse a été compensée par la hausse des recettes de la Taxe spéciale sur les véhicules (hors Taxe à l’essieu), avec + 9,3%, soit 2.320 MDH à 2.536 MDH, et l’augmentation des recettes de la taxe sur les contrats d’assurance, avec + 10,5%, soit 1.672 MDH à 1.848 MDH, pour la même période.

Néanmoins, avec les remboursements de la TVA qui ont connu une croissance exceptionnelle de + 108,1%, pour atteindre 6.017 MDH, c’est-à-dire plus que le double du montant remboursé pendant la même période en 2018 (2.891 MDH), la croissance nette des recettes fiscales totales est ramenée à + 2,4%. Cette réinjection à forte dose du cash-flow dans les entreprises, surtout les entreprises exportatrices, devrait permettre aux bénéficiaires de disposer d’une meilleure santé financière, avec un impact positif sur l’ensemble de l’économie nationale.      

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Casablanca : Realites lance un méga projet immobilier

Article suivant

Vidéo. Les fans de Fenerbahçe "expulsent" Nabil Dirar du match Bayern