Médias

Presse écrite : les détails du plan d’urgence lancé par le gouvernement

Le gouvernement vient de lancer un plan d’urgence de 205 millions de DH pour sauver les entreprises de presse. Voici les détails de ce plan.


205 millions de DH. C’est le montant global du plan d’urgence que vient de lancer le gouvernement pour sauver la presse marocaine. L’annonce a été faite ce vendredi 26 juin par le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Othman El Ferdaous, devant les membres de la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la première Chambre. Il a ainsi dévoilé les grandes lignes de ce plan d’urgence, qui tombe à point nommé compte tenu des difficultés que connaît le secteur de la presse nationale depuis quelques années et de l’asphyxie financière engendrée par la crise sanitaire.

Lire aussi| Entrepreneuriat: un programme de formation au profit des startups

Le ministre a indiqué que ce plan d’urgence a été préparé en concertation avec le ministère de l’économie et des finances et présenté ce vendredi aux éditeurs. Othman El Ferdaous a aussi expliqué que ledit plan a été décidé parce que l’aide traditionnelle au secteur de la presse écrite (sur papier et en ligne) est insuffisante compte tenu de la crise du Covid-19 ayant fragilisé davantage les entreprises de presse. Voici les détails de ce plan d’urgence :

– le paiement des salaires de trois mois (juillet-août-septembre) avec une enveloppe de 75 millions de DH

– Le paiement des fournisseurs sur la base d’une liste avec un ordre de priorité défini par l’entreprise de presse.  Le ministère des finances paiera directement ces fournisseurs. L’enveloppe dédiée est de 75 millions de DH également.

– Les imprimeries qui impriment plus de 500.000 exemplaires de journaux par an seront soutenues par une enveloppe de 15 millions de DH

– Le distributeur Sapress bénéficiera d’une aide directe de 15 millions de DH en plus d’une recapitalisation étatique à hauteur de 10 millions de DH.

– Une aide de 15 millions de DH aux radios privées est également prévue

Lire aussi| Nébetou Fund se désengage de Patyka Cosmetics

 
Article précédent

Épidémie: la fondation Mascir investit dans le développement de nouveaux tests de dépistage

Article suivant

Suivez le LIVE de l’émission « Ach Waq3 » de MFM Radio