CarburantsFlash-eco

Prix des carburants : la vérité sur les menaces de Winxo

Le projet de plafonnement des marges de distribution du carburant a soulevé un tollé au sein du Groupement des pétroliers du Maroc (GPM). Accusé d’avoir menacé de suspendre l’approvisionnement du pays en hydrocarbures, le PDG de Winxo réagit.


Le torchon brûle entre le ministre des Affaires générales et de la Gouvernance, Lahcen Daoudi, et le Groupement des pétroliers du Maroc (GPM). Dans une récente déclaration, Daoudi avait demandé  aux distributeurs d’opérer une baisse des prix des carburants, qui correspondrait à la baisse des prix du pétrole sous la barre des 50 dollars le baril, auquel cas il procéderait au plafonnement des prix.

« Le prix du pétrole est en baisse, et cela devrait se répercuter sur les prix des carburants au Maroc à la fin du mois. Si les prix ne baissent pas, le plafonnement est la solution », a-t-il déclaré lors d’une séance de questions hebdomadaires devant la deuxième chambre, mardi soir.

La menace du ministre aurait fait réagir le GPM. D’après certains supports de presse électroniques, le fondateur du Groupement des pétroliers du Maroc et président directeur général de Winxo, Hassan Agueznai, aurait riposté par une menace de bloquer l’approvisionnement du pays en hydrocarbures. Des propos que le PDG de Winxo a démenti en bloc.

Agueznai a nié avoir mené, « avec l’appui du Groupement des pétroliers du Maroc » (GPM), une « fronde contre le ministre des Affaires générales et de la Gouvernance », allant jusqu’à « menacer de bloquer l’approvisionnement du pays en hydrocarbures ». « Ni Winxo ni aucune autre société n’a les moyens de menacer la sécurité d’approvisionnement du pays en hydrocarbures », a-t-il indiqué dans un communiqué.

« Je suis un professionnel du pétrole, chef d’une entreprise marocaine; sans appartenance politique; n’ayant jamais exercé de fonction au sein de l’Etat à quelque niveau que ce soit », souligne Agzenai, ajoutant que pour « des raisons qu’il n’y a pas lieu d’évoquer ici, Winxo a décidé, sur mon initiative, de se retirer du GPM le 25 avril 2001. Cela fait 18 ans qu’elle n’en fait plus partie ».

« Winxo et moi-même sommes dans le respect de nous-mêmes et des autres », a-t-il dit. »Mes pensées et les orientations de la compagnie que je dirige sont strictement professionnelles, elles vont vers autre chose que menacer qui que ce soit ou la sécurité d’approvisionnement pétrolier de notre pays, à laquelle Winxo contribue à un niveau particulièrement élevé à travers la construction du plus grand terminal d’importation et de stockage pétrolier du Maroc dont la capacité finale va atteindre 640 000 m3″, a-t-il noté.

« C’est dire tout ce que l’article de presse électronique évoqué a d’invraisemblable et d’absurde », conclut le PDG de Winxo.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Tanger Med reçoit la princesse Astrid de Belgique

Article suivant

Croissance économique: les analyses d’Euler Hermès sur le Maroc