Actualités

«Prix d’honneur Habitat 2010» décerné par l’ONU à Sa Majesté Mohammed VI

S.M le Roi Mohammed VI en compagnie du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.

Le classement de l’ONU : Le Maroc figure parmi les champions de l’amélioration des conditions de vie des populations des bidonvilles (2000-2010) 


Certains pays ont accompli des progrès considérables entre 2000 et 2010, non seulement en réduisant les bidonvilles mais aussi en empêchant la formation de nouveaux. En chiffres absolus,  la Chine et l’Inde sont les pays qui ont le mieux réussi, ayant ensemble amélioré les conditions de vie de 125 millions d’habitants des bidonvilles. La Chine arrive en tête avec 65,3 millions, grâce à la réforme de son économie et à des politiques de modernisation qui se sont servies de l’urbanisation comme d’un moteur de l’expansion du pays. Des politiques de stimulation de la croissance, des nouveaux logements abordables et des interventions visant tout particulièrement la pauvreté ont eu leur part dans ce succès. L’Inde a réduit de 60 millions la population de ses bidonvilles en 2000-2010, ayant fait de la réduction de la pauvreté et de l’amélioration des établissements informels des priorités dans ses politiques d’aménagement urbain.  Après la Chine et l’Inde,  c’est en Indonésie, au Vietnam et en Turquie que les progrès dans l’amélioration des bidonvilles ont été les plus importants. 

En Afrique, les pays ayant enregistré les meilleurs résultats se trouvent au nord du Sahara: Maroc, Egypte et Tunisie.  Le Maroc, en 2000-2010, a réduit de près de 2,4 millions la population de ses bidonvilles, soit près de la moitié du total. Le pays compte ainsi parmi ceux qui ont le mieux réussi, grâce à une forte volonté politique, à des objectifs bien définis et à un système de financement approprié. En Egypte, la réduction a été de 39%, la population des bidonvilles ayant reculé de  28% à 17% du total de la population urbaine entre 2000 et 2010. 

L’Amérique Latine et les Caraïbes ont relativement bien progressé dans la réduction des bidonvilles. Toutefois, les chiffres d’ensemble dissimulent la grande hétérogénéité qui caractérise cette partie du monde.  Les meilleurs résultats ont été obtenus par l’Argentine, la Colombie et la République Dominicaine, qui ont réduit d’un tiers la population de leurs bidonvilles. Viennent ensuite le Mexique, le Nicaragua, le Guatemala et le Pérou, avec des taux de réduction allant de 21% à 27% pendant la même décennie. Le Brésil a pour sa part réussi une réduction de 16%. Les autres pays ont eu moins de succès, leurs progrès en direction de la «cible bidonvilles » du Millénaire étant restés négligeables. 

par A.Abouhani, 

Professeur à l’INAU

 
Article précédent

#472

Article suivant

Politique : le grand chambardement