Justice

Procès d’Imlil : voici les détails du verdict

La Chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé a prononcé jeudi des peines allant de cinq ans de prison ferme à la peine capitale à l’encontre des accusés dans l’affaire du meurtre des deux touristes scandinaves dans la région d’Imlil (province d’El-Haouz).


Le verdict a été prononcé cette après-midi par les juges du tribunal antiterroriste de Salé. Trois des 24 hommes soupçonnés d’être directement liés aux meurtres de deux touristes scandinaves ont été condamnés à mort. Il s’agit de Rachid Afatti, Younès Ouziad et Ejjoud Abdessamad Ejjoud. Les 2& autres suspects ont écopé de peines allant de 5 ans de prison ferme à la perpétuité. Le seul étrager dans le banc des accusés, l’Hispano-Suisse Kevin Zoller Guervos converti à l’islam, il a été condamné à vingt ans de prison pour « constitution de bande terroriste ».

« Le premier, Abdessamad Ejjoud, un marchand ambulant de 25 ans, avait avoué avoir organisé l’expédition meurtrière dans les montagnes du Haut-Atlas (sud) avec deux compagnons, Younès Ouaziyad, un menuisier de 27 ans, et Rachid Afatti, 33 ans. Ce dernier avait filmé la scène et diffusé sur les réseaux sociaux des images de la décapitation et d’une déclaration d’allégeance à l’EI, qui n’a jamais revendiqué le double assassinat », rapporte Le Monde.

La Danoise Louisa Vesterager Jespersen et la Norvégienne Maren Ueland

Les trois hommes reconnus coupables d’assassinat, ainsi qu’un de leurs complices ont également été condamnés à verser 2 millions de dirhams de dédommagements aux parents de Maren Ueland, tandis que la demande de la famille de Louisa Vesterager Jespersen, qui réclamait 10 millions de dirhams de la part de l’Etat marocain pour sa « responsabilité morale », a été rejetée.

Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et son amie Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, ont été assassinées alors qu’elles campaient sur un site isolé dans une région prisée des randonneurs désireux de gravir le plus haut sommet d’Afrique du Nord, le mont Toubkal (4 167 mètres). Eprises de nature, les deux victimes suivaient des études de guide à l’université norvégienne de Bo et voyageaient souvent ensemble, pursuit le quotidien français.

Le drame d’Imlil remonte au mois de décembre dernier. Les corps de deux touristes étrangères, l’une de nationalité norvégienne et l’autre danoise, portant des signes de violence à l’arme blanche au niveau du cou, ont été retrouvés un lundi matin dans une région montagneuse non surveillée, à 10 km du centre Imlil, dans la province d’El Haouz, en direction du sommet du Mont Toubkal.

Quelques jours plus tard, le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire est parvenu à arrêter successivement 24 suspects dont les trois bourreaux des deux victimes scandinaves.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Renault s’allie à Coscharis au Nigéria 

Article suivant

Il fait l'actu : Amine El-Hazzaz, fondateur et président de Hseven