importation

Produits industriels importés. Une forte réduction des fraudes grâce à la refonte du contrôle [Ministère]

Depuis la mise en place du nouveau système de contrôle des produits industriels à l’importation, les résultats obtenus, jusqu’à présent, sont très prometteurs selon le Ministère de l’Industrie. Les détails.


La refonte du système de contrôle des produits industriels importés porte déjà ses fruits, selon le ministère de l’Industrie. Les statistiques du département de Moulay Hafid Elalamy montrent en effet, que les résultats de ce système, à ce jour, sont très prometteurs, dans la mesure où les vérifications menées par le ministère indiquent une forte réduction des fraudes et des délais. On note ainsi, que la durée moyenne de transmission des résultats de contrôle est passée de 3,73 jours à 1,24 jour et avec une durée moyenne de programmation des visites physiques qui est passée de 1,85 jour à 0,93 jour.

Lire aussi | Coronavirus. Une personne non vaccinée a 12 fois plus de risque de transmettre le Covid-19 qu’une personne vaccinée [Étude]

Force est de rappeler, que la mise en place de ce système s’inscrit dans le cadre d’une refonte intégrale, avec à la clé la dématérialisation du contrôle. Ceci a permis une meilleure coordination entre les autorités impliquées, la traçabilité des interventions et la structuration des règles du contrôle permettant d’assurer l’équité entre les opérateurs économiques. « Ce système impose à certains produits industriels de se soumettre au contrôle dans leurs pays d’origine et implique, en toute logique, de travailler avec des opérateurs ayant une présence au niveau mondial. Cela permet d’éviter que des produits aux standards qualité et/ou sécurité médiocres ou des produits présentant un risque pour le consommateur et l’environnement se retrouvent sur le territoire marocain », explique le ministère.

Lire aussi | Maroc. Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire à la veille de Aïd Al Adha

Le département de Moulay Hafid Elalamy, fait aussi observer que ce modèle de contrôle n’est pas propre au Maroc, et qu’il a été élaboré par le ministère sur la base d’une étude impliquant des experts internationaux et un benchmark auprès de plusieurs pays faisant preuve d’agilité et d’innovation, afin d’accompagner la croissance de leurs opérations commerciales.

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc. 247 nouveaux cas, 534.797 au total, lundi 5 juillet 2021 à 16 heures

Article suivant

S.M. le Roi préside la cérémonie de lancement de la fabrication du vaccin anti-Covid-19