Business

Projet des Arène : Crédit du Maroc s’explique

Le Permis de Construire pourrait être livré prochainement.


I

l y a quelques mois, des rumeurs circulaient quant à l’arrêt du projet des Arènes. Ce projet porté par Crédit du Maroc (CDM) était annoncé il y a cinq ans déjà. À cette époque, et plus exactement en novembre 2008, le CDM a signé un partenariat avec Alliances Développement Immobilier pour le développement d’un espace urbain avec un investissement de 1,5 milliard de DH sur le site qui s’étend sur 9500 m2. Depuis, celui-ci qui devait être constitué de plusieurs composantes, notamment tertiaire, hôtelière, résidentielle et commerciale, en plus d’un nouveau siège social de la banque, a accusé beaucoup de retard. Un constat, qui a poussé certains professionnels du secteur financier, de confirmer que le projet des Arènes ne verra plus le jour. Principal argument avancé : l’éventuelle implantation de CDM à Casa Finance City. Interpelé à ce sujet, le département communication de la banque rejette en bloc ces informations. «Il est évident que le Crédit du Maroc sera présent sur la place CFC, à travers ses filiales spécialisées. Toutefois, cela n’empêche qu’il construira son siège sur le terrain des Arènes», déclare-t-on du coté de la banque. Le CDM justifie le retard par «l’envergure du projet et son caractère multifonctionnel qui ont rendu nécessaires des études conceptuelles très poussées, menées en concertation avec les autorités urbaines. Pour l’heure, la demande du permis de construire est en cours d’instruction au niveau de Dar Al Khadamate et elle est à un stade avancé».

Maquette du futur siège social du Crédit du Maroc sis au projet des Arènes.

Le relifting de l’accord initial

Il faut dire que l’importance du projet n’est pas le seul facteur qui a causé le retard. En réalité, il semble que le partenariat de base qu’a établi le CDM avec Alliances a subi quelques retouches. Au départ, la banque a déclaré qu’elle contribuera avec le terrain. En contrepartie, Alliances prendra en charge la construction du siège et du reste du programme. Ce qui n’est plus le cas! Preuve en est, «le CDM a cédé le terrain à sa filiale SIFIM (Société financière et immobilière marocaine), pour le revaloriser», confie une source proche de l’entreprise. Ainsi, selon le département communication de la banque, «le Crédit du Maroc construira son siège sur une partie du terrain et Alliances construira le reste du programme sur la 2ème partie devant lui revenir. Le Programme général est arrêté d’un commun accord. Toutes ces composantes devront être réalisées concomitamment». En d’autres termes, l’organisme de financement va vendre une partie du terrain à Alliances. En revanche, l’argent généré de cette transaction sera investi dans la construction du siège social. «Les deux partenaires financent séparément leurs sous projets respectifs. Toutefois, le Crédit du Maroc pourrait intervenir en tant que «Banque» dans le financement de tout ou partie du programme», ajoute-t-on du coté de la banque. Concernant le montant de la vente ainsi que la superficie qui sera accordée à Alliances, la banque refuse de donner des éclairages, sous prétexte qu’ils ne sont pas encore à un stade avancé …A suivre.  

 
Article précédent

Sommaire Challenge #428

Article suivant

Le Forum Béni Amir prend les devants