Sûreté nationale

Promotion à titre posthume d’un brigadier de police décédé dans l’exercice de ses fonctions

Le directeur général de la sûreté nationale a décidé d’accorder une promotion exceptionnelle au brigadier de police Mohammed Benjaouad, décédé vendredi des suites de graves blessures qu’il a subies dans l’exercice de ses fonctions dans un point de contrôle de la circulation, en raison d’un excès de vitesse commis par un usager de la route.


La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique samedi que le DG de la sûreté nationale a décidé de promouvoir le défunt, qui a exercé au corps urbain relevant du distinct de sûreté Yaacoub Al mansour de la préfecture de police de Rabat, directement et à titre et exceptionnel au grade d’Officier de paix, en application des dispositions du statut particulier du personnel de la Sûreté nationale, en reconnaissance de son abnégation et de ses grands sacrifices.

Lire aussi | Les grands chantiers de 2021

Le défunt a subi de multiples fractures et de graves blessures lorsqu’il a été désigné régulièrement de service aux premières heures du mercredi 6 courant, avant d’y succomber vendredi à l’hôpital, précise la Direction. Outre cette promotion exceptionnelle, le Directeur de la DGSN a chargé les services de sûreté, chargés de la gestion des ressources humaines et des œuvres sociales des fonctionnaires de la Sûreté nationale, de fournir toute l’assistance nécessaire à la famille du regretté et à ses proches et de prendre en charge les frais funéraires, exprimant ses vives condoléances à tous les membres de la petite famille du défunt et de sa grande famille, représentée par le corps de la Sûreté nationale, et implorant le Tout-Puissant de leur accorder patience et réconfort, a conclu la même source.

Avec MAP

 
Article précédent

Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde : la 26ème édition se déroulera en juin prochain

Article suivant

Replay. L’émission « Décryptage » du dimanche 10 janvier 2021