DigitalFlash-eco

Quand l’écosystème sert l’écosystème

L’African Digital Summit (ADS) revient pour une 4ème édition, les 22 et 23 février à Casablanca.


Une méga-mise en contact entre les annonceurs, les marques, les startups et les acteurs technologiques. Organisée par le Groupement des annonceurs du Maroc (GAM), cette manifestation continentale accueillera plus de 1 300 professionnels du digital et une quarantaine de speakers de haut niveau, originaires d’une vingtaine de pays d’Afrique. L’édition 2018 sera marquée par plusieurs nouveautés, à même de conforter son positionnement en tant que grand-messe du digital. Elle vient ainsi consolider le rayonnement continental et international du sommet à travers la présence de plus de pays africains et des autres continents, l’ouverture aux dernières technologies AdTech et MarTech, la mise en place d’une démarche d’open innovation ainsi que le lancement d’une web TV dédiée au digital en Afrique « African Digital TV ». Cette TV commencera, fin janvier 2018,  par un « soft launch » sur des plateformes de diffusion (Twitter, Dailymotion, réseaux sociaux, sites partenaires…). Elle sera ensuite logée dans une plateforme développée spécialement « africandigital.tv ». L’ADS sera également l’occasion de dévoiler les résultats de la 4e étude du «Digital Trends Morocco 2018.

L’objectif, pour les marketeurs et publicitaires, étant de découvrir les tendances du digital et d’identifier les évolutions numériques futures pour réussir leur transformation et mieux piloter leurs stratégies marketing. L’événement est également une opportunité pour améliorer les relations entre les différents acteurs, initier des projets innovants porteurs de valeur ajoutée pour l’ensemble des parties prenantes et contribuer au développement des écosystèmes du digital et de l’économie numérique en Afrique. Selon Mounir Jazouli, président du GAM et fondateur de l’ADS : « La technologie a transformé le marketing et la publicité et cette tendance va s’accélérer et s’accentuer à l’avenir et va rendre le rapprochement entre les marques et la technologie plus qu’indispensable. L’ADS de cette année sera donc au centre de cette transformation à travers des conférences de haut niveau traitant cette tendance mais également des initiatives concrètes comme le Digital Garden, le programme d’Open Innovation ou encore le projet phare African Digital TV ». Pour la deuxième fois, des trophées « Moroccan Digital Awards » seront décernés par le GAM aux meilleurs dispositifs digitaux et marques les plus digitalisées. Dans ce sens, les candidatures pour l’édition 2018 seront ouvertes à toutes les marques présentes au Maroc à partir de fin janvier et un jury de professionnels étudiera les différentes candidatures en se basant sur des critères spécifiques dont l’approche stratégique, la créativité, l’innovation, l’implémentation et l’efficience afin de distinguer les gagnants.

Pour rappel, créé en 1984, le Groupement des annonceurs du Maroc (GAM) est l’unique représentant des annonceurs et des marques au Maroc. Il compte actuellement une centaine de membres, tous secteurs d’activité confondus (multinationales, grands groupes nationaux, PME) et représente plus de 95% des investissements publicitaires au Maroc. Le GAM est membre de la « World Federation of Advertisers » depuis 1989 et membre élu de son comité exécutif depuis 2012.

 
Article précédent

Chaymae Samir, fondatrice du cabinet CS International : entrepreneure accomplie

Article suivant

Nouvelle charte de l’investissement : où en est la réforme ?