Régionalisation

Rabat-Salé-Kénitra : 18 conventions de partenariat adoptées

Le Conseil de la Région de Rabat-Salé-Kénitra a adopté, lundi 06 mars 2017, 18 conventions de partenariat dans les domaines routier, sportif, de la santé, de l’artisanat et de l’enseignement en vue d’améliorer la protection sociale et réhabiliter les régions industrielles.

 A cet égard, le président de la région Rabat-Salé-Kénitra, Abdessamad Sekkal, a souligné que ces conventions portent sur la réhabilitation des routes dans les communes de Moulay Bousselham, Benmenssour et Arbaoua, l’amélioration des conditions de la protection sociale, la promotion des services des dispensaires, des centres médicaux et des établissements scolaires, ainsi que l’aménagement et l’équipement de classes de l’enseignement primaire dans la région. Ces conventions de partenariat concernent également la réhabilitation de la zone industrielle du quartier Hay Rahma à Salé et la contribution du Conseil de la région au salon régional du tapis traditionnel, a ajouté Abdessamad Sekkal.


Sur le plan international, le Conseil a approuvé trois conventions de partenariat. La première a été signée avec l’Anjouan, État fédéré de l’Union des Comores, visant la promotion des relations de coopération arabo-africaines et la défense des intérêts communs des deux pays. La 2ème avec l’Organisation des Capitales et des Villes Islamiques (OCVI) en vue d’approfondir les relations de coopération entre les deux parties et d’œuvrer à la promotion de la gouvernance locale et provinciale des sites locaux dans le but de réaliser le développement en milieux rural et urbain. Quant à la troisième convention, elle a été signée avec la région de Bruxelles-Capitale pour la construction d’un centre dédié au tri et au recyclage des déchets de papier.

 Les travaux de cette session ordinaire du mois de mars ont été consacrés en particulier à la présentation du bilan des activités du conseil de la session d’octobre 2016 à celle de mars 2017, notamment sa participation à la COP22 tenue à Marrakech en novembre 2016 et les réunions des commissions permanentes, outre les conférences et réunions tenues avec les secteurs gouvernementaux et la société civile. Cette période de l’intersession a été marquée par le renforcement des relations de coopération internationale unissant le Conseil de la Région et ses partenaires traditionnels et l’ouverture sur de nouveaux partenariats, en l’occurrence avec des pays africains, la Russie et la Chine, a souligné le président de la région.

S’agissant de l’exécution du budget du Conseil de la Région au titre de l’année 2017, Abdessamad Sekkal a précisé que cette année a été « une année de défi », à la lumière de la nouvelle structure territoriale adoptée par la loi organique relative aux régions, insistant sur la nécessité de doter le conseil de ressources financières et humaines pour pouvoir s’acquitter de ses attributions.

Cette réunion a aussi été marquée par l’approbation, à l’unanimité, de l’amendement du règlement intérieur du Conseil de la Région et le parachèvement de l’élection des membres de la commission permanente.

 
Article précédent

« Medical Expo 2017 » attire plus de 160 exposants de 12 pays

Article suivant

L’immobilier marocain s’expose à Djeddah