Il fait l'actu

Rabie Khlie, DG de l’ONCF

Il met les bouchées sur le projet de la LGV (Ligne à Grande Vitesse). Alors que le chantier de la construction de la ligne Casablanca-Tanger est en cours, l’ONCF (Office national des chemins de fer), lance, d’ores et déjà, les réflexions sur la liaison en LGV entre Casablanca et Agadir. Ce qui suppose la réalisation d’un nouveau tronçon inexistant entre Marrakech et Agadir. L’office devrait lancer au cours de ce mois de janvier des études préliminaires en vue d’évaluer la faisabilité et la rentabilité économique de cette option. L’objectif de cette étude est de déterminer, dans un premier temps, si une telle liaison pourrait trouver sa place chez la clientèle. Soulignons que l’ONCF a déjà commandité auprès d’un cabinet d’études de la place une première enquête de terrain pour sonder des voyageurs utilisant différents modes de déplacement. Ce travail préliminaire vise surtout à aider l’office à connaître les critères les plus déterminants dans le choix du mode de transport, notamment la durée du trajet et le coût.

 
Article précédent

Gouvernement: la retraite ouvre le bal

Article suivant

Porteurs d'idées, start-ups : à vos projets !