Non classé

Radio MFM : l’émission Décryptage cumule plus de 20 millions de vues en 1 mois !

Le programme Décryptage de Radio MFM explose les compteurs avec un chiffre qui témoigne du niveau relevé de cette émission qui traite de sujets d’actualité avec une équipe d’intervenants de renommée chacun dans son domaine.


Du 15 avril au 15 mai, plus de 20 millions de vues sont enregistrées sur les réseaux sociaux (L’émission est diffusée simultanément sur les réseaux sociaux de MFM et de son partenaire Chouf TV). L’émission Décryptage cartonne. C’est là une réalité qui prouve que les Marocains sont assoiffés de débats libres et responsables : écouter, s’exprimer, critiquer, dialoguer, susciter l’espoir, sans tabou ni langue de bois. Décryptage y contribue trois fois par semaine depuis la déclaration d’urgence sanitaire, le 20 mars. Tous les aspects de l’actualité y passent, dans un langage simple sans être simpliste. Dire des choses apparemment complexes dans un langage clair et « terre à terre ». C’est ce défi que relève constamment Décryptage sans tomber ni dans la vulgarité, ni dans la banalité.

L’équipe pluridisciplinaire a contribué à cette réussite. Abdelaziz Erromani, animateur de l’émission, est un grand spécialiste reconnu en économie sociale, partout sollicité pour son expertise. Son professionnalisme et son agilité lui permettent de gérer et d’arbitrer, avec une neutralité active, les divergences, voire les contradictions, parfois les plus antagoniques, expressions vivantes de notre société. Jamal Berraoui, animateur d’une autre émission « Ach Waqe3 » est un ténor. Ses phrases incisives sont bien forgées et ciselées avant d’atteindre les oreilles. Le professeur Mohamed Khomsi décrypte avec sa logique mathématique. Ses phrases, toujours bien structurées, sont ponctuées par cette tonalité meknassie et parfumées à la belle menthe réputée de la région de Moulay Driss Zerhoun. Najib Salmi, avec un œil malicieux toujours éveillé, ce chevronné de la presse sportive exprime ses points de vue saupoudrés d’humour et de sourires bon enfant. Hassan Charrou, le fin juriste praticien, pur amazigh, fait remonter le souffle de la réalité des tribunaux, tout en mettant les points sur les i. Aziz Daouda, « gardien du temple », est à l’affût pour riposter aux idées préconçues. L’English man Lahcen Haddad, ce « mordu de la politique », adapte ses idées « libérales » au terroir de Béjaâd, essayant de bien jouer son rôle dans le grand théâtre parlementaire. Mister Mustapha Khalfi, comme le vieux boxeur de la communication officielle qui garde la « feinte », creuse patiemment ses sillons du côté de Doukkala, brodant du local et du national à sa façon. Dans sa tanière, Abdelaziz Messaoudi, surnommé dès le début « sel de l’émission », observe et ne rate pas l’occasion pour aller à contrecourant, pour dire qu’il existe d’autres voies, d’autres chemins.

Tous à l’écoute. L’interaction avec les auditeurs fait la richesse de l’émission. Une émission qui aura certainement un bel avenir. Une émission qui vient presque au bon moment, celui d’un nouveau rendez-vous historique à ne pas rater pour construire ensemble, calmement et pacifiquement, un Maroc solidaire, un Maroc où toutes et tous ont leur place.

Décryptage est diffusée sur Radio MFM tous les samedis et dimanches de 13h à 15h et les mercredis de 13h00 à 15h30.

 
Article précédent

Live. Coronavirus : la situation au Maroc, mercredi 20 mai à 16h

Article suivant

Coronavirus: le PPS appelle le gouvernement à garantir les conditions nécessaires pour un déconfinement réussi