Transport

Radius met en place Casa Smart Moov

Pallier au problème de la mobilité au sein de la métropole, c’est l’objectif que vise Radius en lançant une plateforme de réflexion autour de la mobilité urbaine à Casablanca.


À travers « Casa Smart Moov », le premier think tank privé du royaume veut s’attaquer  aux dysfonctionnements des transports publics en commun qui sont accompagnés par une croissance très lente des infrastructures (développement du trafic, congestion des grands axes et des rocades, désorganisation de la circulation sur les voiries, manque de parking, etc.). Ces dysfonctionnements, soutient Radius, ont permis le développement de systèmes de transport artisanaux, organisés de manière plus ou moins formelle.

Cette plateforme innovante est vouée à devenir un véritable véhicule de réflexion et de sensibilisation à l’adresse des parties prenantes concernées. Casa Smart Moov a également pour vocation de mieux comprendre et décrypter la vision de l’ensemble des décideurs, publics et privés, autour de ce sujet majeur.

La plateforme a lancé cette semaine une première consultation afin de cerner la perception des parties prenantes sur le secteur de la mobilité urbaine (transports publics, infrastructures, financement, gouvernance, etc.), mais surtout d’identifier leurs attentes. La finalité est de proposer un cadre de convergence des idées et des recommandations de chaque acteur. Cette première étude sur la mobilité urbaine dans la ville de Casablanca ciblera 4 problématiques clés : Etat des lieux, enjeux et défis de la mobilité urbaine dans la Métropole, Infrastructures et modes de transport urbain, Cadre de gouvernance et indicateurs de performance et Mécanismes et/ou outils innovants de financement.

Pour ce faire, le projet Casa Smart Moov se déclinera en 3 phases : une étude de perception à travers le lancement d’une consultation publique, un séminaire stratégique pour débattre sur les résultats de l’étude et proposer une feuille de route et un Reflexion & Discussion Paper qui sera le support clé d’analyse, de réflexions et de sensibilisation, conclut Radius.

 
Article précédent

Orange Maroc lance un programme de récompense global

Article suivant

Le projet d’étain d’Achmmach plombe la SFI