Automobile

Rallye Aïcha des Gazelles : la 30ème édition de nouveau reportée

Une fois de plus, la 30ème édition du célèbre Rallye Aïcha des Gazelles a enregistré un nouveau report, la crise sanitaire ambiante n’étant évidemment pas étrangère à cette situation. Toujours est-il que le staff d’organisation n’entend absolument pas baisser les bras. Une nouvelle date a d’ailleurs été programmée.


Il devait initialement se dérouler dans le Royaume du 13 au 28 mars 2020, mais compte tenu de la crise sanitaire qui prévalait, l’événement avait été repoussé en septembre de la même année. La covid-19 battant son plein dans le monde, Dominique Serra, fondatrice et organisatrice du Rallye Aïcha des Gazelles, et son staff s’étaient résolus à repousser la 30ème édition prévue du 12 au 27 mars prochain. La crise sanitaire n’ayant toujours pas été colmatée en ce début d’année, l’événement a été une nouvelle fois reporté.

Lire aussi | Tel-Aviv accueille le premier incubateur israélo-marocain

«Vous connaissez ma détermination et celle de mes équipes et elle n’a pas faiblie», a précisée Dominique Serra sur le site web du Rallye Aïcha des Gazelles. Et la patronne de l’événement de poursuivre : «le départ du mois de mars a été notre priorité, mais les annonces de Monsieur Castex, et notamment la mise en isolement après le retour de l’étranger pour 7 jours, l’arrivée du variant et la possibilité d’un nouveau confinement ne nous donnent pas assez d’indicateurs positifs pour prendre aujourd’hui une décision d’un départ favorable en mars».

Le célèbre rallye de régularité réservé exclusivement aux femmes et qui devait souffler ses 30 printemps l’année dernière, a été une fois de plus repoussé en raison de la crise sanitaire.

Du coup, la 30ème édition sera une nouvelle fois reportée et se déroulera du 14 au 19 mai prochain. Comme le précise Dominique Serra, «cette pandémie n’a pas fragilisé le rallye ; bien au contraire, notre optimisme ainsi que celui de plus en plus de femmes engagées qui s’inscrivent chaque jour pour les éditions à venir nous réconfortent et nous montrent le chemin. Il nous faut donc à nouveau patienter deux mois supplémentaires qui amèneront l’apaisement à travers une situation mieux maîtrisée grâce notamment à la vaccination».

Lire aussi | Le Maroc totalement absent du marché florissant du démantèlement des avions

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc : 1164 nouveaux cas, 4​63.​706​​​​​​​​​​​​​​​​​​​ au total, jeudi 21 janvier 2021 à 18 heures

Article suivant

Vaccins contre le Covid-19 : victoire du « chacun pour soi »