Ramadan

Ramadan : la Fondation Hassan II lance un programme d’animation à distance au profit des MRE

La Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger vient de lancer un programme d’animation à distance au profit des MRE pour leur permettre de bien vivre le mois sacré de Ramadan.


La Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger se mobilise en faveur des MRE. Ainsi, elle vient de mettre en place sur son site internet, à l’occasion du mois sacré de Ramadan, un programme d’animation à distance au profit de la communauté marocaine de l’extérieur. Dans le détail, ce programme est composé de 90 causeries et conférences assurées par des professeurs universitaires et prédicateurs. On apprend que des vidéos de 10 à 15 minutes chacune seront diffusées sur le site de la Fondation (www.fh2mre.ma) au rythme de 3 vidéos par jour pendant le mois de Ramadan.

« En plus des thèmes proprement spirituels et religieux, plusieurs autres thèmes y sont abordés tels que la solidarité à l’ère du coronavirus, l’importance de la fraternité et de l’union de tous les Marocains et la contribution des MRE à l’essor du Maroc », précise la fondation.

Lire aussi: Coronavirus : premier test mesurant le degré d’immunité

Force est de rappeler que depuis 1992, la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger participe à l’animation et à l’encadrement de la vie religieuse de la communauté marocaine à l’étranger pendant le mois de Ramadan. Elle procède habituellement par l’envoie d’une délégation d’universitaires, de prédicateurs, de récitateurs du Coran dans les pays où résident les Marocains de l’extérieur avec un programme spécial pour l’animation de veillées religieuses et autres activités organisées dans ce cadre.

« Toutefois, en raison de l’urgence sanitaire et compte tenu des circonstances spéciales de cette année, ce programme d’animation à distance vient pallier aux déplacements qui n’auront pas lieu », conclut la fondation.

 
Article précédent

Coronavirus : le bilan se stabilise à 50 cas à Souss-Massa

Article suivant

Déconfinement : Le grand bazar