Covid-19

Rapatriement : où en est-on avec les Marocains bloqués à l’étranger ?

Après des débuts timides qui ont valu au gouvernement des critiques acerbes, puis une accélération qui a parfois déclenché un satisfécit pour son travail, le rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger est depuis passé aux oubliettes. Le Ministère des Affaires étrangères ne dit plus rien sur cette opération censée ramener au pays tous ceux qui ont été surpris par la fermeture des frontières en juin dernier.


Ils étaient près de 32.000, exactement 31.819 selon le Ministère des Affaires étrangères, à être bloqués loin de chez eux et concernés par l’opération de rapatriement ordonnée par Sa Majesté le Roi il y a quelques mois. Au dernier décompte présenté par Nezha El Ouafi, ils étaient 10.744 citoyens marocains à avoir été rapatriés au 1er juillet 2020 à bord de 74 vols organisés à cet effet. La ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger en avait fait l’annonce devant la Commission des Affaires étrangères, de la Défense nationale, des Affaires islamiques et des Marocains résidant à l’étranger à la Chambre des représentants au début du mois de juillet dernier.

Lire aussi | L’ONMT énumère les principaux défis à relever

Depuis lors, c’est le black-out total sur le nombre de rapatriés, le déconfinement ayant donné l’impression qu’il est désormais possible à ces concitoyens de rentrer sans souci chez eux. Alors même que de report en report, les frontières marocaines sont restées fermées depuis le mois de mars dernier et seuls sont opérés des vols spéciaux. Combien sont-ils aujourd’hui à avoir rejoint leurs familles. Combien sont-ils qui restent coincés à l’étranger ? Ces questions restent encore sans réponse car le ministère des affaires étrangères reste plutôt aphone, et ne fournit plus aucun détail sur le sujet. Selon une source proche du dossier, « les opérations exceptionnelles ou humanitaires de rapatriement ont été arrêtées à partir du moment où la possibilité a été donnée à certaines compagnies de procéder à des vols spéciaux. Les gens ont été appelés à rentrer sur leurs propres fonds, par leurs propres moyens », explique-t-il. Dès lors, « on ne peut pas savoir si tout le monde est rentré » car le suivi qui était fait du temps des opérations exceptionnelles n’a pas continué.

Contacté, le Ministère n’a pas fourni de réponse aux questions sur le nombre exact de concitoyens rapatriés par les vols humanitaires ou si l’ensemble des personnes qui se sont déclarées en situation difficile à l’étranger au moment de la fermeture des frontières sont tous rentrés.

Lire aussi | Projet de loi de finances : un exercice inutile ?

 
Article précédent

Laâyoune : les Émirats arabes unis vont installer leur consulat

Article suivant

Coronavirus : l’immunité acquise par les personnes guéries diminue rapidement [Étude]