Economie

Rapport annuel de Bank Al Maghrib … Les messages du Wali

Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al Maghrib.

L’appareil statistique marocain est l’un des plus performants d’Afrique. La collecte des données et leur traitement permettent une lecture dans les délais des principaux indicateurs économiques et financiers. Les données trimestrielles sont disponibles sur les différents portails de Bank Al Maghrib comme sur ceux du ministère de l’Economie et des Finances et du HCP. Les données sur l’inflation, la croissance, les différents comptes nationaux, les valeurs ajoutées sectorielles, sur le comportement de la consommation et sur le contrôle de l’activité bancaire et le renforcement des règles prudentielles sont connues et diffusées. La contribution du rapport annuel de notre institut d’émission réside dans la qualité de la lecture qu’il fait de l’économie nationale et l’importance des messages qu’il envoie aux différents acteurs de la scène marocaine et internationale.


A son habitude, le Wali de Bank Al Maghrib intègre dans la note de présentation du rapport et dans son discours devant Sa Majesté le Roi les grands messages qui peuvent être classés comme suit :

1- Les institutions internationales et les différents partenaires extérieurs continuent de faire confiance au Maroc. La conjoncture économique difficile n’a pas eu d’impact négatif sur la confiance des investisseurs. La ligne de précaution et de liquidité accordée par le FMI, et les conditions avantageuses des dernières émissions du Trésor sur le marché international sont les signes de cette confiance. L’image du pays après les réformes institutionnelles initiées par Sa Majesté le Roi constitue les véritables piliers de cette confiance. 

2- Les grandes réformes et notamment, celles relatives à la fiscalité, aux retraites et à la Caisse de compensation ont été suffisamment discutées et sont presque finalisées. Le devoir des acteurs politiques est de les mettre en œuvre pour consolider les équilibres budgétaires, macroéconomiques et sociaux et donner un sens aux réformes politiques.

3- L’intérêt suprême de la nation doit être le facteur mobilisateur de l’ensemble des acteurs et particulièrement dans la conjoncture actuelle. On ne peut être plus clair. La fameuse allocution du 18 juin est toujours d’actualité. Une certaine pratique politique peut nuire aux intérêts économiques de la Nation. 

 
Article précédent

Sommaire Challenge #433

Article suivant

Precia Molen Maroc lance une deuxième unité de production