Banques

Rapprochement entre Bank Al-Maghrib et le Conseil de la Concurrence

Les deux institutions joignent leurs efforts pour dynamiser le cadre de la concurrence dans le secteur bancaire.


Bank Al-Maghrib (BAM) et le Conseil de la Concurrence se rapprochent. Les deux institutions ont en effet signé, le 16 janvier à Rabat, une convention de coopération qui fixe les conditions et les modalités de leur collaboration. Dans le détail, cet accord devrait permettra l’instauration d’une concertation permanente autour des problématiques concurrentielles liées à l’activité bancaire.

En vertu de cette convention, les deux parties s’engagent également en faveur d’un partage régulier d’informations et d’expertise sur les sujets d’intérêt commun. De même, BAM et le Conseil de la Concurrence se mobiliseront pour des actions de sensibilisation et d’accompagnement des opérateurs bancaires en vue de favoriser le respect des meilleures normes et pratiques concurrentielles.

Lire aussi: Besoin en liquidités : BAM injecte 59,7 milliards de DH

« Le rapprochement entre Bank Al-Maghrib et le Conseil de la Concurrence donnera lieu également à la co-organisation de manifestations d’envergures nationale, régionale et internationale, permettant de dégager des visions communes sur les problématiques d’actualité impliquant les deux instances », précisent aussi les deux institutions.

Force est de noter que la dynamique de coopération entre les deux institutions émane de la loi relative aux établissements de crédit et organismes assimilés (loi bancaire) et celle relative au Conseil de la Concurrence qui favorisent l’instauration d’une coopération étroite entre Bank Al-Maghrib, en tant qu’autorité de régulation sectorielle et le Conseil de la Concurrence investi des pouvoirs de contrôle et de régulation concurrentielle sur l’ensemble des secteurs d’activité.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Digital Advisor, une solution pour gérer la rupture des chaînes logistiques

Article suivant

Casablanca : Les cafés et restaurants doivent fermer à 23h