Environnement

Recapitalisation massive chez Éléphant Vert Maroc

Après avoir levé une dette de plus de 250 millions de dirhams au cours du dernier trimestre 2016, Éléphant Vert Maroc (ELV) procède à une recapitalisation massive. En effet, cette filiale de la fondation suisse Antena Technologies vient de porter son capital social de 50 millions de dirhams à 416 millions de dirhams et ce, dans l’optique de renforcer les fonds propres et, par ricochet la structure de son bilan.


Il faut dire que ce spécialiste des bio-pesticides et bio-fertilisants a investi plus de 800 millions de dirhams depuis sa création en 2012 ! Des investissements qui ont permis au groupe Éléphant Vert Maroc de créer la première unité du genre à Meknès, dans l’enceinte d’Agropolis avec une capacité de production annuelle de plus de 50.000 tonnes ainsi, qu’une unité de production de crème de bactérie, une serre pour la production de mycorhizes et des laboratoires sophistiqués de Recherche & Développement. Et la saga de ce groupe qui ambitionne d’étendre sa toile en Afrique de l’Ouest où il est déjà présent au Mali n’est pas prête à s’essouffler puisque le prêt obtenu auprès de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) viendra financer l’élargissement de la gamme de produits, notamment par de nouveaux intrants biologiques innovants, le renforcement des moyens de distribution (maillon indispensable pour toucher le maximum d’agriculteurs marocains) et surtout, la construction de deux unités de production supplémentaires à Casablanca et Agadir. Le groupe s’intéresse aussi aux opportunités qu’offre le secteur marocain de recyclage où il compte déjà une expérience probante dans le compostage des déchets verts à partir des déchets ménagers avec une première unité inédite au Maroc construite sur le site de la décharge publique de Rabat en partenariat avec le français Pizzorno qui est en charge de la gestion de cette décharge.

Aussi, avec un programme d’investissement des plus ambitieux, la récente augmentation de capital vient améliorer la solvabilité de la filiale marocaine et renforcer sa capacité d’endettement.

 
Article précédent

Ryanair lance un méga programme pour le Maroc

Article suivant

Uber soutient les femmes entrepreneures