Pandémie

Recherche Covid-19 : Les pays les plus actifs selon le Coronavirus Research Index 

Finbold.com a lancé le Coronavirus Research Index (CRI) pour identifier les pays qui déploient le plus d’efforts pour trouver des moyens de gérer la maladie Covid-19.


L’indice classe les pays en fonction du nombre d’études sur les coronavirus médicaux actifs qui montrent ceux qui exécutent le plus de recherches liées au Covid-19 pour comprendre le virus et trouver les moyens efficaces de gérer la maladie. Selon l’indice, la Chine, les États-Unis et la France sont les trois premiers pays en tête du nombre d’études actives liées au coronavirus.

La Chine en tête dans l’étude des coronavirus

Le CRI montre que la Chine a 60 études actives, les Etats-Unis ayant 49 études en cours. En revanche, la France compte 26 études actives.

«Fait intéressant, l’indice révèle également que s’il existe une certaine corrélation entre les pays qui ont le plus de cas de Covid-19 et le nombre d’études médicales, la majorité des pays sont encore loin derrière dans la recherche sur les coronavirus. Par exemple, l’Espagne, qui est deuxième par le nombre de cas confirmés de coronavirus, ne fait pas partie des 5 premiers pays de l’indice de recherche», explique Idas Keb, cofondateur de Finbold.

Le rapport présente des études étiquetées comme «actives» dans la base de données ClinicalTrials.gov. Les études ont un statut différent comme Recrutement, Pas encore de recrutement, Actif non recrutement et Inscription sur invitation.

L’indice de recherche met également en évidence le titre de l’étude, l’état d’avancement de l’étude, les institutions réalisant l’étude et les interventions mises en œuvre pour gérer la maladie.

Actuellement, le Finbold.com Coronavirus Research Index identifie 39 pays avec des études en cours sur Covid-19. Tous les pays énumérés ont confirmé des cas de nouveau coronavirus.

 
Article précédent

Avis Locafinance : une flotte de véhicules à disposition du personnel soignant

Article suivant

Coronavirus : 83% des entreprises en arrêt total de travail selon une étude