Investissement

Réforme des CRI : le délai de traitement des dossiers passe de 100 à 29 jours en moyenne

Les CRI, nouvelle génération, passent à la vitesse supérieure. Grâce à la réforme mise en œuvre, le délai de traitement des dossiers d’investissement passe à 29 jours en moyenne (2020), contre plus de 100 jours, avant la réforme.


La réforme des Centres régionaux d’investissement (CRI) porte d’ores et déjà ses fruits. Quelques mois seulement après la mise en œuvre de cette réforme, notamment avec la nomination des nouveaux directeurs, on constate déjà des améliorations considérables. Ainsi, le délai de traitement des dossiers d’investissement a significativement baissé pour atteindre une moyenne de 29 jours en 2020, contre plus de 100 jours lors des années précédentes. Une prouesse à mettre sur le compte de la transformation radicale de ces structures engendrée par ladite réforme.

Lire aussi| ALE Maroc-Turquie: le Maroc pourra désormais imposer des droits de douane sur des produits turcs

« Cette réforme s’articule autour de trois axes principaux dont la restructuration des CRI à travers leur transformation en établissements publics dotés de l’autonomie administrative et financière tout en élargissant leur domaine d’action et de compétences », a souligné Saad Eddine El Otmani, Chef du gouvernement, à l’issue de la première réunion de la commission interministérielle de pilotage de la réforme des Centres régionaux d’investissements (CRI), qu’il a présidée le 8 octobre.

Lire aussi| BCP : descente musclée de la police fédérale belge dans les locaux de la filiale Chaabi Bank

« Cette réforme, qui constitue un saut qualitatif en matière de traitement des dossiers d’investissement à travers leur gestion déconcentrée et la simplification et la rationalisation des procédures, contribuera à l’amélioration des prestations fournies aux investisseurs, outre l’incitation économique des régions, le renforcement de l’offre territoriale relative à l’investissement et le règlement des différends entre les investisseurs et les administrations publiques », a-t-il poursuivi. Soulignons que cette première réunion a été l’occasion de faire le bilan de l’action des CRI, nouvelle génération, ainsi que des commissions régionaux d’investissement.

 
Article précédent

Dr Moncef Slaoui : «le premier vaccin devrait être soumis pour une autorisation d'urgence autour de Thanksgiving»

Article suivant

Maroc : large campagne de vaccination contre le coronavirus