Important

Immobilier de bureaux

Regus inaugure un nouvel espace de travail à Tanger

Le groupe international Regus, leader mondial des espaces de travail et du coworking, renforce sa présence au Maroc. Il a inauguré, vendredi à Tanger, un nouvel espace de travail flexible dans le centre Ibn Batouta Bureaux, qui s’ajoute aux 15 centres d’affaires déjà déployés à Casablanca et à Rabat.


Ce nouvel espace vient renforcer la présence du groupe international au Maroc, pays qui a été, dès 1997, le premier à séduire Regus en Afrique. Son implantation à Tanger, ville stratégique aux portes du continent africain, s’inscrit comme une nouvelle étape dans le développement de son maillage au Royaume.

L’inauguration de la ligne à grande vitesse (LGV) a été « parmi les raisons décisives dans notre choix de nous ouvrir sur Tanger, après Casablanca et Rabat, tout comme sa proximité de l’Europe et la présence d’infrastructures importantes, comme Tanger Med », a soulignéTarek Abou Zeinab, directeur général du groupe Regus pour l’Afrique du nord.

L’espace de travail, a-t-il expliqué, offre « un environnement idéal aux entreprises de tous types et de toutes tailles, et permet de s’adapter aux besoins de chaque client ».

Abou Zeinab, qui dirige les activités du groupe international au Maroc, en Egypte, en Algérie, au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Djibouti, et en Guinée, a fait observer que « le Maroc se développe de jour en jour, ce qui nous encourage à nous ouvrir sur d’autres villes comme Marrakech et Fès », faisant savoir que d’ici 2023, « le groupe projette d’avoir atteint 40 sites au Maroc répartis sur toutes les régions ».

Le centre d’affaire Regus est composé de 121 postes de travail, d’un espace de coworking dédié aux membres et d’une salle de réunion. Bénéficiant d’une situation stratégique à 5 minutes en voiture de la gare de Tanger et 20 km de la zone franche de Tanger Med, le centre constitue « une adresse idéale pour les voyageurs d’affaires et les entreprises de toute taille », se réjouit l’entreprise dans un communiqué.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Affaire Bombardier: A quand le bout du tunnel?

Article suivant

Soudan-Algérie : des similitudes flagrantes