Economie

Relance économique : la région de Marrakech-Safi et IFC signent un partenariat

La Wilaya de la Région Marrakech-Safi et la Société financière internationale (IFC) ont signé, le 15 février, un accord de coopération visant à soutenir la reprise économique dans cette région du royaume.

Il s’agit d’un partenariat qui prévoit la mise en œuvre d’un programme d’assistance technique au profit du Centre Régional d’Investissement (CRI) de Marrakech-Safi, dont le rôle est d’accompagner de bout en bout les entreprises du secteur privé et de promouvoir les investissements dans la région, en mettant en avant ses potentialités. Le CRI joue également le rôle de médiateur entre les différents acteurs économiques et oriente les investisseurs vers les secteurs porteurs d’avenir, contribuant ainsi à l’amélioration de l’environnement des affaires. « Ce partenariat avec la Société financière internationale va contribuer à la promotion de la région Marrakech-Safi en tant que destination privilégiée pour les investissements locaux et étrangers, et à l’amélioration de la compétitivité des entreprises au niveau de la région », a souligné le Wali de la région Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, Karim Kassi-Lahlou.


Lire aussi| Bank Al Maghrib : indice des prix des actifs immobiliers, une dépréciation de 0,9% en 2020

 Pour sa part, Sergio Pimenta, Vice-président IFC pour l’Afrique et le Moyen-Orient a fait remarquer que le partenariat avec la Wilaya de Marrakech-Safi et le Centre Régional d’Investissement permettra de consolider le climat des affaires au niveau de la région afin de favoriser les conditions d’une relance inclusive, durable et résiliente. « Le secteur privé a un rôle essentiel à jouer dans la relance de l’économie post-Covid. IFC travaillera, ainsi, principalement avec la commune de Marrakech sur la réduction des délais de paiement au profit des entreprises dont la trésorerie a été fortement touchée par la pandémie », a-t-il ajouté. Dans le détail, le projet mettra un accent particulier sur la promotion de la région en tant que destination privilégiée pour les investissements locaux et étrangers et sur la réduction des délais de paiement au profit des entreprises dont la trésorerie a été fortement touchée par la pandémie.

Lire aussi| Stations-service : Vivo Energy Maroc mise sur l’éco-responsabilité

« Le processus de décentralisation, dans lequel s’est engagé le Maroc depuis quelques années, a renforcé le rôle des entités régionales, ce qui permet une proximité et une amélioration des services rendus aux citoyens et aux acteurs économiques. Cette approche permet aussi un soutien rapproché au secteur privé local pour la mise en place des projets de développement au profit des citoyens de ces régions », précise IFC, ajoutant que son soutien à cette démarche de régionalisation du Maroc comprend trois composantes. Il s’agit du financement et l’assistance technique aux projets d’infrastructures prioritaires, de l’appui à la structuration et la mise en œuvre de partenariats public-privé (PPP) efficaces et de l’amélioration du climat des affaires. Pour rappel, IFC a accordé des financements aux régions de Casablanca-Settat et de Fès-Meknès pour les aider à développer leurs infrastructures prioritaires et faire face à la pandémie de la Covid-19.

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc : 476 nouveaux cas, 479.071 au total, mardi 16 février 2021 à 18 heures

Article suivant

Coronavirus : Le vaccin d'AstraZeneca homologué par l'OMS