BTP

Relance économique : le BTP retrouve sa dynamique

Le secteur retrouve une bonne dynamique au mois de septembre. Selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), les ventes de ciment, principal indicateur de la santé du secteur du BTP, ont enregistré une progression de 7,8% au mois de septembre 2020.


Bonne nouvelle pour les opérateurs du BTP. Malgré une conjoncture très impactée par la pandémie du coronavirus et les mesures de prévention, le secteur du BTP reprend peu à peu du poil de la bête. En effet, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration, les ventes de ciment, principal indicateur du secteur du bâtiment et matériaux de construction (BTP), se sont renforcées de 7,8% au mois de septembre 2020.

Lire aussi| Samir Cherfan, vice-président PSA Moyen-Orient/Afrique : « Il y a un potentiel important au Maroc pour la voiture électrique Citroën Ami »

Au 3ème trimestre 2020, on apprend que le volume de ces ventes s’est replié de 3,7% (après +2,6% un an plus tôt), impacté par la baisse du mois de juillet de 24,1%. La DEPF souligne qu’au terme des neuf premiers mois de 2020, ces livraisons ont régressé de 13,1%, au lieu de +2,5% un an auparavant. Il est à noter que concernant les opérations de financement du secteur immobilier, la DEPF précise que l’encours des crédits alloués à l’habitat poursuit son amélioration ascendante depuis le mois de juin pour se renforcer de 2,2% à fin août 2020, après +1,1% à fin mai 2020 et +4,5% un an auparavant.

Lire aussi| Atlantic Free Zone : Dika Morocco Africa poursuit son expansion

Au sujet des crédits accordés à la promotion immobilière, on apprend qu’ils ont enregistré une légère baisse de 0,5%, après +1,2% un mois plus tôt et un recul de 0,8% à fin août 2019. « En somme, l’encours des crédits attribués au secteur de l’immobilier s’est raffermi de 1,7% au terme des huit premiers mois de 2020, après +3% il y a une année », conclut la DEPF.

 
Article précédent

Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, mercredi 21 octobre

Article suivant

Horizon ombrageux pour les producteurs marocains du jus industriel