Entreprise

Relance économique: Les 7 propositions chocs de la CGEM

Le patronat prépare activement la relance économique, après plus de deux mois de confinement dû à la crise sanitaire. Dans ce sens, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) vient de dévoiler ses propositions pour la réussite de cette phase.


Dans le détail, le document de 125 pages dévoilé par le patronat apporte une série de propositions à même de faciliter le retour à l’éactivité des entreprises, et la relance économique de manière globale. Il s’agit au total de 25 Plans de Relance Sectoriels et de 508 propositions de mesures émanant des Fédérations professionnelles. C’est un plan qui est axés sur 3 principaux piliers qui sont la « sauvegarde de l’Offre et de sortie saine de la crise », la « stimulation de la demande par un rôle plus interventionniste de l’État » et la « mise en place de mécanismes transverses pour l’accélération de la transformation de l’économie nationale ». Selon la CGEM, ce plan se veut intégré, massif, cohérent et équilibré entre l’État, le secteur privé et le citoyen. Il constitue, d’ailleurs, l’aboutissement d’un chantier de concertation lancé par la CGEM à la mi-avril dernier auprès de l’ensemble de ses membres (Fédérations, CGEM Régions, Groupe Parlementaire et Commissions…). Dans cette « nouvelle ère » qui s’annonce, le patronat mise sur la Confiance, la Transparence, l’Efficacité et l’Inclusion. Pour la relance économique, voici les sept mesures phares que propose la CGEM :

1/ Gestion de la masse salariale

– Au delà du 30/06/20, introduction du chômage partiel pour des entreprises en difficulté avec partage des coûts entre l’employeur, l’employé et l’État (Exonération de l’IR).

Conditionnement du mécanisme à des engagements de maintien de l’emploi (70-80%) et au maintien des cotisations sociales

2/ Extension de l’AMO

– Mise en place d’un statut de micro-entreprise permettant une cotisation forfaitaire impôts + AMO

– Cotisation forfaitaire à l’AMO obligatoire selon un barème établi d’ici 2 mois

– Recours possible sur base déclarative et financement du reliquat vs cotisation forfaitaire par l’État

3/ Politiques d’achats publics et orientation contenu local

– Création et promotion d’un label « Contenu Marocain Certifié » des produits à fort contenu local

– Opérationnaliser la préférence des produits marocains dans la commande publique et les achats des communes

– Droits de douane / TVA différenciée pour favoriser la production locale

4/ Maintien et priorisation des investissements et des achats publics

– Maintien des investissements publics dans les territoires

– Priorisation des investissements dans un second temps selon leur mobilisation de devises

– Accélération des PPP dans la Santé, l’Éducation et l’Eau notamment

5/ Dettes long terme conditionnées

– Prêts long terme (7 ans) automatiques (en % de CA selon les secteurs), garantis à 80-90%, à taux subventionné, avec un délai de grâce de 12 à 18 mois à destination des entreprises solvables avant la crise

– Maintien des lignes de crédit pré négociés

– Conditionnement à des engagements citoyens (maintien de l’emploi)

Lire aussi: Coronavirus : le protocole du ministère du travail destiné aux entreprises [Document]

6/ Mécanismes pour la reconstitution des fonds propres

– Fonds généralistes ou sectoriels pour le financement des entreprises structurées en quasi-fonds propre, pour amortir les pertes et financer la croissance

– Offre standard de dette long terme avec option de conversion en participation après 2 ans

– Rapidité et échelle de mise en œuvre à travers une équipe dédiée

– Mise en place d’une fiscalité attractive pour l’accumulation du capital et l’attraction de fonds d’investissement

– Création de fonds en PPP avec déclinaison sectorielle et régionale et une gouvernance et équipe de gestion souples des opérations en quasi FP

7/ TVA incitative à la demande et lutte contre l’informel

– Introduction d’une TVA à 10% sur 18 mois sur les produits fortement concurrencés par l’informel

– Mesure visant également à soutenir la demande

Soulignons qu’outre ces principales mesures, le document aborde, de manière exhaustive, tous les aspects de la vie des entreprises après le déconfinement. Du respect des mesures sanitaires pour garantir la protection des salariés, aux mesures que devra prendre l’Etat, en passant par l’engament du citoyen, tout y est. Télécharger l’intégralité du document ci-dessous.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Samir Machour : « je doute très fort que l’on puisse avoir un vaccin efficace dans les pharmacies d’ici à fin 2020 »

Article suivant

CIH Bank : le Produit Net Bancaire consolidé en hausse