Industrie

Relance industrielle : le ministère de l’Industrie prépare une banque de projets d’investissement [Documents]

Un jour seulement après avoir annoncé plusieurs chantiers visant à consolider la position du secteur industriel marocain lors du Conseil national de l’entreprise (CNE) à Casablanca, le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, enclenche la machine. Les détails.


Moulay Hafid Elalamy a, en effet, fait savoir le 25 septembre sur son compte Twitter que son département prépare une banque de projets d’investissement pour encourager l’entrepreneuriat dans le secteur de l’industrie. Le ministère précise que l’objectif, à travers cette initiative, est de confirmer la position du Maroc dans le secteur industriel et consolider son positionnement sur de nouveaux marchés extérieurs. Parmi les filières concernées, on note l’agroalimentaire, l’électrique & électronique, le textile, le cuir, l’industrie chimique et parachimique, la mobilité et le transport, la plasturgie, les matériaux de construction, l’industrie mécanique et métallurgique.

Lire aussi| PAI-2 : Elalamy vise un taux d’intégration automobile de 80% et 51 MMDH de substitution à 2023

Le département de Moulay Hafid Elalamy propose un accompagnement rapproché aux porteurs de projets pour préparer les programmes d’investissement. Ils auront aussi droit à des mesures incitatives et des mesures de soutien pour structurer dans la durée l’effort de l’industrie nationale sur le marché intérieur. Rappelons que lors de son passage le 24 septembre à la CGEM (Confédération générale des entreprises du Maroc) comme invité d’honneur du Conseil National de l’Entreprise (CNE), Moulay Hafid Elalamy avait annoncé plusieurs initiatives visant à renforcer le positionnement de l’industrie marocaine dans le cadre du plan de relance industrielle (PRI) 2021-2023.

Lire aussi| Conseil de gouvernement : la réorganisation de Casablanca Finance City actée

Il s’agit de trois projets notamment dont le premier a pour objectif de confirmer la place industrielle du Maroc et conquérir de nouveaux marchés et des territoires industriels en utilisant la commande publique comme catalyseur. Le deuxième chantier concerne l’amélioration de la compétitivité du Maroc, en déroulant la phase II de la stratégie industrielle pour devenir la base mondiale la plus compétitive à destination de l’Europe. Et le dernier chantier a pour objectif de positionner le Maroc comme base industrielle décarbonée et circulaire.

Voici le lien sur lequel consulter les détails sur les projets : http://www.mcinet.gov.ma/fr/content/opportunit%C3%A9s-dinvestissements-industriels-banque-de-projets

 

 

 

 
Article précédent

Coronavirus : la province de Nouaceur fermée pour 15 jours

Article suivant

Traitement du Covid-19 : la vente de l’hydroxychloroquine bientôt autorisée en pharmacie ?