Grande distribution

Relance industrielle : Marjane Holding va renforcer le développement de son sourcing auprès des industriels locaux

Le spécialiste de la grande distribution vient de parapher un partenariat visant à renforcer son sourcing au niveau local. En effet,  deux conventions de partenariat ont été signées, dans ce sens, le 7 avril, par le Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Economie Verte et Numérique, Moulay Hafid Elalamy, le PDG de Marjane Holding, Ayoub Azami, le président de l’Association Marocaine des Industries du Textile et de l’Habillement (AMITH), Mohamed Boubouh, et le président de la Fédération Nationale de l’Agroalimentaire (FENAGRI), Abdelmounim El Eulj.


 L’objectif de ce partenariat est de  développer le sourcing de Marjane Holding auprès des industriels locaux du textile et de l’agroalimentaire. Cet accord s’inscrit, en effet, dans le cadre de la relance industrielle. « Le développement du sourcing auprès des fabricants locaux répond parfaitement à la Vision Royale de relancer les secteurs productifs et renforcer leur capacité à investir et à créer de l’emploi. La commande des donneurs d’ordre privés, particulièrement celle de la Grande et moyenne surface (GMS), peut jouer un rôle de catalyseur du développement du sourcing local, de diversification et de montée en gamme de l’offre des produits répondant aux critères de qualité et de prix exigés par le consommateur marocain », a souligné Moulay Hafid Elalamy.

Lire aussi| L’enseigne Amoud étend sa toile à Dakhla

Dans le détail, Marjane Holding adaptera sa politique achat pour le développement et l’accompagnement des fabricants nationaux et mettra à leur disposition les moyens logistiques pour assurer une présence de leurs produits sur l’ensemble du parc des magasins hyper. De même, l’enseigne, filiale du fonds panafricain Al Mada, mettra en place, pour son offre permanente, un plan annuel de développement du sourcing local auprès des fabricants nationaux du secteur textile, avec les spécifications techniques demandées et les quantités ciblées par produit, et travaillera, en ce qui concerne son offre saisonnière, avec les fabricants nationaux pour développer les collections (printemps-été et automne-hiver) répondants aux besoins du marché marocain. « Cette cérémonie de signature est le reflet de l’engagement total de Marjane Holding, en tant qu’acteur marocain ancré dans son écosystème national, à jouer son rôle de locomotive en collaborant au mieux au développement du tissu économique marocain que ce soit au niveau de l’industrie du textile ou de l’agro-industrie. Cela fait partie de notre vocation et notre souhait… Car cela fait partie de notre identité », a assuré Ayoub Azami. « Nous avons la chance au Maroc d’avoir des industries capables de belles performances. En travaillant en synergie avec nos industriels, nous démontrons la plupart du temps que nous savons ensemble faire de belles choses. 

Lire aussi| Fiscalité des entreprises : vers la fin de la concurrence entre les pays ? [vidéo]

En ce qui concerne l’agro – industrie par exemple, la part de marché du sourcing local des produits marques distributeurs représentait déjà 65% 2020 et nous ambitionnons d’atteindre les 80% de notre CA en 2024.  Pour le textile, nous voudrions porter de 25% à 75% notre sourcing Maroc d’ici 2024 », a-t-il ajouté. Force est de souligner qu’un premier lot de 13 conventions de sourcing local a été signé, à cette occasion pour marquer la concrétisation de ce partenariat, et représente un montant de 173 millions de DH. Pour sa part, l’AMITH s’engage, entre autres, à diffuser auprès des fabricants nationaux le plan annuel de développement du sourcing local de Marjane Holding, avec les spécifications techniques demandées et les quantités ciblées par produit, ainsi qu’à identifier les opérateurs des différentes filières du secteur à même de répondre aux besoins du spécialiste de la grande distribution.

La FENAGRI, de son côté, s’engage, entre autres, à établir une liste des entreprises industrielles du secteur par produit pouvant répondre aux appels d’offres de Marjane Holding, en concertation avec le ministère, à la mettre à jour et à la communiquer périodiquement aux deux partenaires. La fédération mettra également en place un programme de communication et de sensibilisation auprès des entreprises du secteur pour les faire adhérer à l’objet de la présente convention et à inciter les entreprises à entreprendre les efforts nécessaires pour respecter le cahier des charges de Marjane Holding en présentant une offre diversifiée et satisfaisante en termes de qualité et de prix.

 
Article précédent

Label RSE : la CGEM accrédite les cabinets chargés de l’évaluation

Article suivant

Africa Motors : DFSK lance une nouvelle méga-tombola