Automobile

Renault Express : la polyvalence avant tout

S’adressant aux particuliers et aux professionnels en entreprises avec la déclinaison Van, le nouveau Renault Express entend tisser sa toile dans le Royaume. Pour y parvenir, il met en relief sa praticité, sa technologie et son efficience, soulignant au passage son bon rapport prix/prestations. Une kyrielle d’atouts qui devraient susciter l’intérêt des aficionados de ce genre de véhicule.


Proposer des solutions sur mesure et des prestations modernes adaptées aux besoins actuels des particuliers et des professionnels, tel est le leitmotiv de Renault qui entend frapper fort dans le segment des «combispaces» avec son nouvel Express. Il faut dire qu’en exhumant ce patronyme, la firme au losange s’assure d’emblée un capital sympathie, certes, que les moins de 20 ans ne peuvent pas forcément connaître, au contraire d’une certaine génération de clientèle pour qui le mot Express ravive quelques souvenirs. Frapper fort dans le segment, disions-nous, avec un Dokker au plus haut de sa forme ? Sur ce plan, l’Express n’a pas à craindre la présence du cousin Dacia qui disparaîtra à la longue du catalogue du constructeur franco-roumain. Rappelons qu’il est fabriqué à l’usine Renault de Tanger et qu’il amorce sa commercialisation à partir du 10 juin courant dans le réseau de Renault Commerce Maroc.

Répondre à tous les usages

Jouer la carte de la polyvalence en proposant un véhicule à même de couvrir plusieurs registres d’utilisation, telle est la clé du succès. Qu’il s’agisse d’un usage familial, semi- professionnel, ou pleinement professionnel, l’Express et sa variante Express Van s’adaptent à toutes les situations. Outre le fait de proposer cinq places, très accueillantes au demeurant, il dispose de l’une des meilleures largeurs de porte latérale coulissante (716 mm), en plus des deux portes battantes arrière. De quoi ravir justement les professionnels qui, dans la version Van, hérite d’une cabine arrière affichant un volume utile allant de 3,3 à 3,7 m3, l’une des meilleures de la catégorie. Par ailleurs, l’Express mise sur son volume de coffre cubant 800 litres ; de quoi planifier une expédition familiale avec des bagages en masse.

Lire aussi | Le recrutement des médecins de la fonction publique confié aux régions

Bien loti en termes d’équipements

Sous le capot, on retrouve un diesel 1,5 litre dCi délivrant 95 chevaux et animé par une boîte de vitesses manuelle à six rapports, cette dernière contribuant à abaisser la consommation de carburant. La dotation en équipement se montre fournie dès l’entrée de gamme (finition Life-138 000 DH), avec notamment  ABS, AFU, Airbag conducteur, l’allumage automatique des feux, la radio Bluetooth, la signature lumineuse avant en LED «C-Shape». Pour disposer de l’ESC, de l’aide au démarrage en côte, de l’airbag passager, du régulateur et limiteur de vitesse, ou de la climatisation manuelle, il faudra opter pour la version Explore (148 000 DH). Reste la version la plus huppée (Intens) qui, elle, se négocie à 162 000 DH et qui comprend notamment l’aide au parking arrière, la deuxième porte latérale gauche coulissante, voire l’écran 8 pouces Easy Link…

Lire aussi | CFG Bank double sa mise dans REIM Partners

L’Express Van aussi

Si la clientèle particulière dispose d’une offre bien calibrée, les professionnels n’ont pas été oubliés. Ils peuvent compter sur la variante Express Van. Elle se distingue notamment par ses nombreux espaces de rangement, son volume de chargement d’excellente facture dans la catégorie et le dynamique et économe 1,5 litre dCi de 95 chevaux. Des professionnels qui pourront compter également une palette d’aménagements de carrosserie selon leurs besoins (véhicules frigorifiques, pick-up…). Il se négocie à partir de 132 000 DH.

La déclinaison Express Van vise avant toute chose une clientèle professionnelle. Plusieurs types de carrosseries, dont cette version frigorifique, sont disponibles chez Renault dans le Royaume.

 
Article précédent

BFO Partners, la foncière qui monte au sein du groupe Bouzoubaa

Article suivant

Le Maroc établit deux listes pour l'ouverture de son espace aérien