Auto

Renault Maroc capitalise sur le service

Leader du marché automobile dans le Royaume à fin 2012, Renault Maroc affine sa stratégie de  conquête pour 2013. Outre les nouveautés automobiles Renault et Dacia programmées tout au long  de l’année et l’extension de son réseau, la filiale marocaine met les bouchées doubles pour renforcer sa qualité de service. PAR DAVID JÉRÉMIE


Stéphane Galoustian, PDG de Renault
Maroc.


U
n total de 47.711  véhicules vendus à fin 2012, une marque (Dacia) dont les modèles se sont écoulés à 27.097 unités, une autre (Renault) qui a totalisé 20.614 immatriculations, sans compter  le segment des utilitaires légers dominés par Renault avec 2.108 unités vendues, le bilan de santé de la filiale marocaine de Renault, de l’avis de ses dirigeants, est satisfaisant.  A fin décembre, cet opérateur a atteint 36,6% du marché toutes marques. Faut-il souligner que le marché automobile marocain a allègrement dépassé la barre  des 130.000 unités vendues, un record qualifié d’historique par les professionnels du secteur. «L’année fût très riche pour notre Groupe, non seulement au niveau  lancements mais également en matière de réussite commerciale», souligne Stéphane Galoustian, PDG de Renault Maroc. Et de poursuivre : «Dacia a renforcé son leadership avec Logan. Par  ailleurs, le Duster est en progression de 36%». Pour autant, le Groupe peut s’appuyer sur ses dernières nouveautés automobiles au rang desquelles la nouvelle Renault Clio IV dont le  démarrage commercial qui s’est effectué fin novembre début décembre devrait booster les chiffres de ventes du Groupe cette année.

La notion de service  

«La qualité de service à l’égard de nos clients est un engagement pour lequel nous attachons beaucoup d’importance», nous a précisé Gérald Porcario, le directeur marketing du Groupe.  Il poursuit : «2012 a été également une année marquée par la consolidation des avancées en matière de satisfaction clients dans notre réseau. Sachez que 98% de nos clients recommandent  l’achat de véhicules neufs Renault et Dacia et que 91 % d’entre eux apprécient nos services après-vente». Et l’homme d’étayer son propos, précisant  que ces chiffres proviennent d’une enquête réalisée par un organisme externe conformément aux standards de Renault Monde. Dans le détail, Renault Maroc dispose d’une  plateforme téléphonique dédiée à l’écoute de ses clients. «Nous interrogeons quotidiennement nos clients dès lors qu’ils concluent une vente au sein de notre réseau.

Il en est de même  pour tout ce qui touche à l’après vente » nous explique Stéphane Galoustian. Selon ce dernier, c’est aussi une façon de sensibiliser les responsables du  réseau et d’effectuer un bilan de compétence des personnels assortis, si nécessaire, d’un plan de formation. Et le patron de conclure : «Nos concessions ne sont pas des garages, mais  bel et bien des entreprises. La qualité du service s’articule également autour de l’accueil téléphonique, la présentation vestimentaire de nos personnels, la préparation du véhicule neuf,  la propreté du lieu… Nous y veillerons particulièrement», conclut Stéphane Galoustian.

Un réseau plus étoffé

Autre axe stratégique de développement, celui du réseau pour  lequel la filiale de la marque au losange accorde beaucoup d’importance. Elle dispose de 62 sites répartis sur le territoire marocain, l’un des réseaux automobiles le plus étendu du Royaume.
Il comprend notamment une succursale, 18 concessionnaires et 14 agents implantés dans les principales villes et région du Royaume. «Nous avons inauguré en 2012 une affaire à Tétouan,  et un site à Casablanca et nous continuerons à développer nos points de vente et d’après-vente. La réussite d’un constructeur, c’est de savoir comment tisser sa toile à  travers le Royaume», nous précise Stéphane Galoustian. Un réseau Renault et Dacia qui poursuivra son développement avec de nouvelles inaugurations à Safi , Salé et Meknès. Dernière pierre  angulaire du développement de Renault Maroc, la commercialisation tout au long de l’année une pléthore de nouveaux modèles qui devraient contribuer à booster  les chiffres de vente de cet opérateur. ■ 

 
Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

#410

Article suivant

UMAREQ lance son enseigne de cuisine professionnelle