Automobile

Renault rachète la part de PSA dans son usine casablancaise

Le Groupe Renault continue d’affirmer son engagement dans le développement de l’industrie automobile du royaume.


Renault et PSA viennent en effet de signer un accord par lequel Renault rachète la participation de 20% PSA dans Somaca, l’usine de la marque au losange de Casablanca.

Avec cette opération, Renault souligne que le Maroc se positionne plus que jamais comme base de production et d’exportation des véhicules de la gamme Global Access avec ses sites de Casablanca et de Tanger.

Somaca, l’usine historique du Maroc

 

Créée en 1959 sur une initiative du gouvernement marocain, l’usine de Renault à Casablanca fabrique des modèles du Groupe Renault depuis 1966 et des modèles de la gamme Dacia depuis 2005. Somaca se positionne aujourd’hui en tant que fleuron de l’industrie automobile dans le royaume. La compagnie produit Logan, Sandero et Sandero Stepway. En 2018, 69% des véhicules produits à Casablanca ont été exportés en Europe, en Egypte et dans les pays du Golfe, faisant rayonner le « made in Morocco » à l’international.

Grâce au succès des deux marques Dacia et Renault, le Groupe a enregistré en 2018 la meilleure progression de toutes les marques de véhicules commercialisées au Maroc avec une part de marché record de 42,5%. Une performance qui conforte le groupe dans sa position de leader du secteur automobile marocain.

PSA veut se concentrer sur son usine de Kénitra

Pour sa part, la maison-mère de Peugeot, Citroën, DS et Opel souligne que cet accord est totalement en ligne avec sa stratégie au Maroc, qui se concentre sur le développement de ses activités en propre : centre de pilotage régional, innovation, recherche et développement, production et commerce, couvrant ainsi toute la chaîne de valeurs automobile au royaume.

L’usine du Groupe PSA à Kénitra sera inaugurée en 2019 et produira 100.000 véhicules et moteurs au démarrage, puis doublera sa capacité mi-2020 pour atteindre les 200.000 véhicules.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

50 femmes qui comptent au Maroc

Article suivant

Agriculture : Sauver les petits paysans