Transport

Renouvellement des taxis : 2 MMDH pour relancer le programme

Noureddine Boutayeb, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, a déclaré que le programme de subvention pour le renouvellement du parc des taxis, qui reprendra jusqu’au 31 décembre 2021, a nécessité une enveloppe budgétaire de l’ordre de 2 MMDH.


C’est en réponse à une question orale posée mardi dernier par le groupe constitutionnel, démocratique et social à la Chambre des conseillers et portant sur le soutien au renouvellement du parc des taxis dans le Royaume que Noureddine Boutayeb a donné plus de précisions sur la reprise du programme de subvention. Il a ainsi souligné qu’en réponse aux demandes des professionnels, et en vue de conforter les résultats positifs et encourageants du précédent programme de subvention, que le nouveau permettra l’achèvement du renouvellement du parc durant les années à venir et ce, pour une enveloppe globale de l’ordre de 2 milliards de dirhams.

Boutayeb a par ailleurs souligné qu’il a été procédé à la programmation de dotations au titre des deux années consécutives, mais également à la réception et au traitement des demandes des professionnels, notant qu’il en existe actuellement 5.000. Il a rappelé aussi qu’un total de 2,5 MMDH avait été alloué jusqu’en 2017 pour le renouvellement du parc, de première et de deuxième catégorie. Un programme qui a permis de renouveler près de 41.000 taxis (dont 25.000 grands taxis et 16.000 petits taxis), soit 54% du parc.

Le ministre a par ailleurs souligné qu’il a été procédé à la programmation de dotations au titre des deux années consécutives, mais également à la réception et au traitement des demandes des professionnels, notant qu’il en existe actuellement 5.000.

A noter que Noureddine Boutayeb a mis en avant la poursuite des efforts en faveur du renouvellement de la flotte et de l’amélioration des services, en vue de retirer définitivement de la circulation les anciens véhicules et de les remplacer par de nouveaux modèles qui répondent aux critères requis, dans le but de préserver la dignité du citoyen et d’améliorer les conditions du travail.

 
Article précédent

Les faits qui ont marqué 2019 : Septembre - octobre

Article suivant

« Al Moutmir itinérant » : OCP lance la 3è étape de la deuxième phase du dispositif