EconomieHigh-Tech

Vidéo. Renseignement économique : les entreprises au centre de guerres informationnelles

Renseignement économique et nouvelles guerres informationnelles, un thème d’actualité et de grand intérêt autant pour les Etats que pour les entreprises. Les deux entités se trouvent aujourd’hui face à des menaces multiples de cyberattaques.


L’intelligence économique est une guerre qui se sert des techniques du renseignement pour avoir les bonnes informations et gagner des combats. Dans leur quête de développement ou encore de survie, les entreprises ont besoin aujourd’hui d’être les plus performantes possible, d’où l’importance pour elles d’être plus et mieux informées. Pour ce faire, elles ont recours à l’intelligence économique appliquée.

Dans un monde de globalisation accélérée de la concurrence où les médias sociaux montent en puissance, l’immatériel l’emporte sur le matériel, ce qui bouleverse radicalement les donnes aussi bien pour les entreprises que pour les États.

Ainsi, la valeur des entreprises et la richesse des nations se définit non plus par leurs patrimoines matériels uniquement mais davantage par leurs actifs immatériels.

Avant, les opérations offensives envers les entreprises visaient principalement l’acquisition de leurs secrets à travers ce qui était communément appelé espionnage industriel. Aujourd’hui, internet a modifié la donne en permettant aux agresseurs de toute nature (concurrents déloyaux, prédateurs économiques, acteurs civiles manipulés) de pouvoir frapper en temps réel en jouant sur la multiplicité des moyens de résonance, la portée illimitée des messages lancés et la densité  des attaques informationnelles.

Les entreprises et les États sont donc appelés à affronter une nouvelle génération de menaces informationnelles. Au-delà des réflexes défensifs classiques de communication et de gestion de crise qui aboutissent rarement à un résultat satisfaisant, des stratégies d’influence de nature plus proactive devraient être de mise pour occuper l’espace informationnel et éviter que des adversaires s’y installent.

Un véritable service de renseignement économique doit veiller activement sur l’environnement de l’entreprise -et de l’État- et préserver son territoire immatériel.

Dans cette interview, Alain Juillet, président de l’Académie de l’intelligence économique, porte un éclairage sur les différents aspects de la guerre économique, en particulier en ce qui concerne l’entreprise marocaine.

Invité par l’Association pour le progrès des dirigeants (APD), l’expert international en géopolitique, influence, renseignement et sécurité, a donné une conférence, mercredi 13 février à Casablanca, au sujet de l’intelligence économique. le conférencier s’est appuyé sur nombre d’exemples concrets de fake news, piratage, manipulation médiatique, campagne de désinformation…

« La digitalisation des données s’accélère de manière vertigineuse. Pour preuve, le monde est passé de 12 milliards de mails par jour à plus de 200 milliards en quelques années », souligne Farida Jirari, la directrice générale de l’APD, lors de son mot d’ouverture de la conférence.

Pour Alain Juillet, l’entreprise marocaine est elle aussi concernée par ces guerres économiques et, de ce fait, la formation en cybersécurité est aujourd’hui une priorité.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

La Nouvelle Peugeot 508 montre ses griffes

Article suivant

Bonne année 2018 pour Mutandis