Enseignement

Rentrée scolaire au Maroc : un bon début de visibilité

Le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a annoncé les dates de reprise des cours au titre de l’année scolaire 2020-2021. C’est là une nouvelle bien accueillie par les parents pour pouvoir s’y préparer moralement et matériellement.


En effet, le début des cours devra avoir lieu le 7 septembre pour l’ensemble des niveaux scolaires, et le 5 octobre pour l’éducation non formelle. A cette occasion, la rentrée aura lieu sous l’expression hautement symbolique « Pour une école renouvelée, équitable, citoyenne et inclusive ». Les dates de reprise du personnel administratif et pédagogique et pour le corps enseignant ont été fixées respectivement les 1er et 2 septembre prochains. Cette décision ministérielle précise aussi les modalités concrètes d’organisation de la rentrée scolaire et du déroulement de l’année scolaire 2020-2021, en définissant les étapes, les opérations et les activités planifiées. Ainsi, dès la première semaine, et en concertation avec les équipes pédagogiques et les enseignants, seront déterminées les conditions de déroulement des cours. Cette première étape sera suivie par l’établissement d’un diagnostic et d’une évaluation des élèves entre le 7 septembre et le 3 octobre, en vue de cibler celles et ceux devant bénéficier de cours de soutien et de mise à niveau.

Lire aussi | Hydrogène : Comment le Maroc peut devenir le premier fournisseur de l’Union Européenne

Par ailleurs, et comme annoncé auparavant, des rencontres seront organisées au moins deux fois par an pour permettre aux parents et aux enseignants d’échanger. Dans la première semaine, des mesures préventives spécifiques seront mises en place, imposées par le contexte sanitaire actuel, afin de garantir un déroulement normal de la reprise scolaire dans des conditions optimales de sécurité. Le calendrier des vacances est aussi prévu et plus aménagé, prévoyant une rotation de 6 à 7 semaines de cours, suivies d’une semaine de vacances.

Lire aussi | Covid-19 : le Ministère mise sur le suivi à domicile pour décharger l’hôpital

 
Article précédent

Maroc : face à la crise, les banques, principale clé de relance

Article suivant

Pacte pour la relance économique et l’emploi : les partenaires formalisent le cadre d'intervention [Document]