Politique

Rentrée scolaire : le PAM exige le report

Le Bureau politique du Parti de Authenticité et Modernité (PAM), sous la présidence de son Secrétaire général Abdellatif Ouahbi, a tenu sa réunion hebdomadaire par visioconférence le lundi 24 août.


Les membres du bureau politique du Parti ont unanimement salué le contenu du discours royal prononcé par SM Le Roi Mohammed VI à l’occasion de l’anniversaire de la révolution du Roi et du Peuple, pour la franchise, la force et l’importance de son contenu. Ils ont également appelé tous les membres du parti à assumer leur entière responsabilité pour faire face aux défis de la propagation du coronavirus, soulignant le rôle central que les secrétaires régionaux et locaux devraient jouer à cet égard. Le bureau politique du parti a également formé lors de cette réunion le Comité national des élections, composé de Mohamed Al Hamouti en tant que Président, ainsi que Samir Koudar et Abdenbi Bioui comme membres.

Lire aussi | Relance : une analyse et des propositions pertinentes de l’institut Amadeus

Le Bureau politique a par la suite appelé les divers médias, en particulier publics, à s’ouvrir davantage aux élites des partis et aux forces politiques pour renforcer leur communication directe avec le plus grand nombre de citoyens et mettre en place la mobilisation susceptible d’élever le niveau d’immunité de notre société et de notre peuple contre l’épidémie du virus mortel. Lors de sa réunion, le Bureau politique a tenu à interagir avec la décision du ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique concernant la rentrée scolaire et universitaire. Il considère cette décision comme une fuite gouvernementale de ses responsabilités caractérisée par l’ambiguïté et le manque de clarté. Compte tenu de la confusion que cette décision créera parmi les composantes de la famille éducative, ainsi que les mères, les pères et les tuteurs des élèves, le Bureau politique a appelé le gouvernement à reporter la rentrée scolaire de quatre semaines, jusqu’à ce que la vision relative à la situation épidémiologique se clarifie.

Lire aussi | Rentrée scolaire au Maroc : le Ministère renvoie dos à dos Covid-19 et parents d’élèves

En ce qui concerne l’option de l’enseignement à distance, il a constaté qu’un grand nombre d’étudiants, en particulier ceux appartenant au monde rural, n’ont pas été en mesure de le suivre comme il se doit à la fin de la dernière année scolaire, en raison de facteurs techniques. Pour cette raison, la proposition de reporter la rentrée donnerait l’occasion à toutes les parties prenantes dans le processus éducatif pour  prendre la décision correcte et appropriée. Quant à la rentrée universitaire, les membres du Bureau politique ont appelé à la participation des présidents d’université à la prise des décisions appropriées.

 
Article précédent

Relance : une analyse et des propositions pertinentes de l'institut Amadeus

Article suivant

Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, mercredi 26 août