Sport

Reprise de la Botola : voici ce qu’a décidé la FRMF

Après l’arrêt définitif de la saison du le football marocaine depuis mars dernier en raison du coronavirus, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a décidé de former une commission pour étudier les solutions réalistes pour une reprise de l’activité footballistique au Royaume.


Créée lors d’une réunion tenue jeudi par vidéoconférence pour examiner la situation actuelle du football national suite à la propagation de la pandémie du covid-19, cette commission « entamera ses travaux dès aujourd’hui dans la perspective d’élaborer une vision globale dans le respect des aspects techniques et sanitaires de la pratique footballistique » dont la reprise dépendra du feu vert des autorités publiques compétentes, a souligné la FRMF dans un communiqué.

Dirigée par le vice-président de la FRMF, Hamza El Hajoui, la commission est composée des présidents de la Ligue nationale du football professionnel et de la Ligue nationale du football amateur ainsi que des représentants des commissions médicales.

Par ailleurs, dans le cadre d’une approche participative entre la FRMF, la Direction technique nationale et les cadres techniques de la sélection nationale « A », le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa a proposé de réduire les salaires de 20 à 50% de tous les entraîneurs qui ont approuvé cette décision.

Lire aussi | Ce que vous devez savoir sur le coronavirus

Concernant les contrats et périodes des transferts des joueurs, le président de la Commission des statuts et règlements, Hassan Filali a confirmé qu’une correspondance a été adressée par la FIFA à la FRMF au sujet des contrats liant les clubs aux joueurs et entraîneurs, précisant qu’il a ainsi été autorisé aux clubs d’ouvrir les négociations avec les joueurs et entraîneurs en vue de baisser leurs salaires. De son côté, la FIFA a décidé d’étendre la période du mercato d’été, qui s’étalera sur douze semaines, jusqu’à la fin de la saison sportive et non au 1er juillet comme il a été fixé précédemment.

D’autre part, le Comité directeur de la FRMF a approuvé, lors de cette réunion, le plan d’aide aux arbitres dont 95% d’entre eux n’ont plus de revenus suite à la suspension des activités en raison de la pandémie, a ajouté la même source, notant que les arbitres percevront ainsi une aide de 6.000 dirhams (2.000 pour les mois de mars, avril et mai).

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Le Maroc envisage de rapatrier 27.850 Marocains bloqués à l'étranger

Article suivant

Espagne : arrestation d’un marocain soupçonné de préparer un attentat