Tourisme

Reprise de l’activité touristique : les précisions de Nadia Fettah Alaoui

L’activité touristique du royaume est paralysée et les autorités, de concert avec les professionnels, préparent la relance. Dans ce sens, la ministre du Tourisme, Nadia Fettah Alaoui, a précisé lors de son passage lundi à la Chambre des représentants qu’un plan d’action intégré et participatif a été élaboré pour favoriser le positionnement du Maroc dans le monde de l’après Covid-19. Les détails. 


« Le ministère a élaboré un plan intégré et participatif visant à lutter contre les répercussions du nouveau coronavirus, à relancer le secteur et à favoriser le positionnement du Royaume dans le monde de l’après Covid-19, compte tenu de l’évolution des besoins et des attentes du consommateur et de la qualité de l’offre nationale », a-t-elle précisé en réponse à une question centrale à la Chambre des représentants sur l’impact de la pandémie du coronavirus sur les secteurs du tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale. Dans le détail, ledit plan est axé sur la préservation de l’emploi, des compétences et des capacités des professionnels du secteur, la promotion de son décollage, avec un accent particulier sur le tourisme interne dans une première phase et sur la mise en place d’une offre de qualité répondant aux besoins des touristes. 

Selon Nadia Fettah Alaoui, le tourisme interne fait partie des priorités de son département, en tant que locomotive stratégique pour redynamiser le créneau, à travers la révision de l’offre et son adaptation à la demande des touristes locaux, le lancement d’une campagne promotionnelle intense en vue de restaurer la confiance, sans oublier la promotion du produit local. De même, le plan d’action comprend d’autres mesures en cours de négociation portant sur les aspects financier, social et de gouvernance, visant la restauration de la confiance des visiteurs et des investisseurs. Selon la ministre, les indicateurs du secteur du tourisme ont connu un net recul dans les quatre premiers mois de l’année 2020, puisque le nombre de touristes a affiché une baisse de 45% par rapport à la même période de l’année dernière, alors que celui des nuitées a accusé une baisse d’environ 43%. 

Lire aussi|Présidence CGEM : premier bilan

En ce qui concerne les recettes touristiques, elles ont diminué de 15% au cours des quatre premiers mois de l’année. Pour ce qui est des mesures proactives de lutte contre la propagation du coronavirus, Nadia Fettah Alaoui qui a mis en avant l’approche marocaine en la matière a été saluée par la communauté internationale en ce sens qu’elle privilégiait la sécurité des citoyens marocains et des étrangers. Elle aussi ajouté que le Maroc a entrepris d’autres mesures importantes afin de lutter contre les répercussions socio-économiques de la pandémie. « Le secteur a bénéficié des mesures prises par le Royaume, puisque près de 70% des employés du secteur inscrits à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ont bénéficié d’indemnités mensuelles », a-t-elle fait remarquer.

Elle a aussi poursuivi en notant que les travailleurs du secteur informel et les entreprises œuvrant dans ce même secteur ont de leur côté tiré profit d’autres mesures d’appui. On apprend aussi que sur le plan législatif, le ministère est intervenu pour éviter les faillites d’entreprises touristiques et garantir les droits des consommateurs par le biais du projet de loi 30-20 édictant des dispositions particulières pour les contrats de voyage, les séjours touristiques et les contrats de transport aérien des passagers. Dans le même contexte et pour renforcer les capacités des professionnels et les préparer à une reprise rapide de l’activité touristique qui nécessite d’améliorer la compétitivité, une plateforme numérique a été développée, en vue d’accompagner ceux-ci en proposant des formations digitales dans un certain nombre de domaines qui portent sur l’excellence par la qualité, l’innovation et la capacité commerciale.

Elle a en outre rappelé que son département s’est attelé à l’élaboration d’un manuel de santé et de sécurité pour la reprise de l’activité touristique, à la structuration du secteur et la généralisation progressive de la couverture sociale, en plus de la préparation d’un plan sectoriel. Il va sans dire que sur le registre de la promotion du tourisme, le ministère a initié une série de mesures en collaboration avec l’Office national marocain du tourisme (ONMT), s’articulant autour de la relance du tourisme interne en se basant, d’une part, sur la mise en place d’une stratégie en direction du marché interne dans l’objectif de mieux rapprocher le produit touristique du citoyen. Il s’agit d’autre part d’encourager les Marocains à voyager notamment en période estivale et pendant les week-ends, selon une approche associant les différentes régions.


 
Article précédent

Le PPS dévoile ses propositions de relance

Article suivant

L’ONEE lance les ultimes chantiers du PERG