Tourisme

Reprise de l’activité : Voici comment les professionnels du tourisme comptent s’y prendre à Marrakech

Les professionnels du secteur touristique de la région de Marrakech-Safi se préparent pour mieux amorcer la reprise, après deux mois de confinement. A l’issue d’une récente réunion, ils ont dressé la marche à suivre. Les détails.


Le Conseil Régional du Tourisme (CRT) Marrakech-Safi a récemment organisé un nouveau Webinaire de concertation pour débattre des pistes de la relance. Cette réunion a rassemblé une soixantaine de professionnels du tourisme au rang desquels les présidents des Associations professionnelles telles que l’AIH, l’ARAVM, l’AMHMS… Pour sa part, Hamid Bentahar, Président du CRT, a fait remarquer que les pressionnels vont être confrontés à une nouvelle ère, avec de nouvelles règles. « L’hospitalité sans contact se pointe à l’horizon pour y rester », a-t-il tranché.

Selon lui, l’ère post Covid-19 aura une économie façonnée par de nouvelles habitudes et réglementations basées sur une interaction réduite en contact étroit et des restrictions de déplacement et d’hygiène plus strictes. Notons que les participants à la réunion ont décidé de mettre en place un comité de veille, une task force régionale pour sécuriser, relancer et réinventer le tourisme. Sur le plan de la sécurisation, les professionnels se disent conscients du fait que la reprise de l’activité économique est strictement liée au respect des mesures sanitaires, et se sont ainsi mobilisés pour prendre les précautions drastiques par rapport  à l’hygiène sanitaire et la distanciation sociale.  

Lire aussi: Coronavirus : les fake news se multiplient sur le prolongement du confinement

« La perturbation actuelle changera notre façon de manger, de travailler, de consommer, de faire de l’exercice, de gérer notre santé, de socialiser et de passer notre temps libre – un rythme de changement sans précédent. Une rétrospective a été dressée sur toutes les mesures prises à différents niveaux par le CRT-Marrakech-Safi et l’ensemble de ses partenaires, les associations professionnels aux côtés des autorités locales », expliquent-ils. Hamid Bentahar a aussi rappelé que depuis l’apparition le 2 mars, des premiers cas de Covid-19, un comité de veille a été mis en place, à l’instar des différentes régions du Royaume, et présidé par le Wali de la région, qui a pris différentes mesures avec un suivi quotidien.

Sur la relance du secteur, les professionnels de la région appelle à agir ensemble, se réinventer pour relancer les activités touristiques et pour construire l’engagement des acteurs du tourisme et leurs collaborateurs, l’engagement des clients et des partenaires. Globalement, on apprend que les professionnels de la région ont priorisé la sauvegarde des entreprises et la préservation de l’emploi sur toute la chaine des valeurs, de l’industrie des voyages et de l’hospitalité.

« Les activités sur le marché local seront les premières à revenir, pour l’international il y a lieu d’établir un certain nombre de plans de relance différents par marché et qui seront adaptés à chacun des segments. Cela dépendra également de la reprise des vols et de la levée des mesures de fermeture des frontières imposées par chaque pays », détaillent les professionnels.

Ils estiment que le plan de relance devra s’articuler autour des thématiques telles que la mise en place du plan d’accélération de la compétitive des acteurs et des territoires, la mise en place d’un budget de promotion pour stimuler la demande locale, la mise en place d’une plateforme collaborative de distribution à destination du tourisme local. Il est aussi question de refaire redécoller la RAM en mettant en place des lignes intérieures cet été et éviter l’engorgement des destinations classiques, de revoir le calendrier des vacances scolaires pour étaler la saison, de mettre en place de crédits Vacances, de mettre en place des Chèques Vacances défiscalisées.

Concernant le marché international, les professionnels appellent à la mise en place d’un budget additionnel de promotion pour stimuler la demande internationale. Ils réclament également un budget Co-Marketing pour lancer des négociations auprès des compagnies aériennes pour reconnecter la destination. Ils appellent aussi à la mise en place de processus sur toute la chaine de valeurs pour rassurer sur les conditions sanitaires pour les touristes. Et à propos de l’offre produit, il appellent à l’accélération du plan digital pour la promotion de la destination, à la mise en place d’un fond de soutien spécifique pour accompagner le secteur durant les 2 ou 3 prochaines années permettant notamment le déploiement d’un plan d’investissement dans le tourisme rural, le tourisme durable, les activités d’animation et de loisir. Il est aussi question d’accélérer les projets structurants de la Région (palais des Expositions, Méga parc de loisirs, station Oukaimeden, etc.)…

Dans le but de se réinventer, le CRT Marrakech – Safi a adopté une nouvelle vision stratégique avec ses partenaires historiques, mais aussi avec de nouveaux partenaires. On apprend ainsi qu’une équipe renforcée, appuyée via des task forces engagées composées de de voyagistes, experts du digital, groupements de créatifs, artistes et photographes, Universités, écosystèmes, entrepreneurial, délégation ministère agriculture, direction des eaux et forêts, délégation artisanat, délégation ministère transport…

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Masques à l'export : rien n'est encore réglé pour les textiliens

Article suivant

Vidéo. Le désarroi des marocains bloqués l'étranger