Commerce

Reprise économique : la FCMCIS va soumettre ses propositions au CVE

La fédération des chambres marocaines de commerce, d’industrie et de services (FCMCIS) va soumettre une série de mesures au Comité de veille économique dans le cadre des préparatifs de la reprise économique.


C’est une mobilisation totale de la part de la FCMCIS. La Fédération des chambres marocaines de commerce, d’industrie et de services (FCMCIS) se joint, en effet, aux efforts en vue de la préparation de la reprise économique. Lors de leur récente réunion hebdomadaire, les présidents des chambres régionales ont ainsi réaffirmé qu’ils sont pleinement mobilisés pour accompagner les membres de leurs chambres respectives et œuvrer avec sérieux et sans relâche afin de proposer des mesures et des solutions qui contribueraient à contenir la situation et ainsi assurer une reprise de l’économie nationale.

Lire aussi: Le deal CIMAR-Anouar Invest résistera-t-il à la crise du Covid-19 ?

On apprend que lors de cette réunion, les présidents des chambres ont évoqué les contraintes rencontrées par la majorité des secteurs économiques dans cette circonstance singulière. Ils ont également mis en relief les difficultés que connaissent le secteur du tourisme et les activités connexes, y compris le transport touristique, les restaurants, les cafés, le secteur de la location de voitures et les agences de voyage, ajoutant que ces secteurs ont besoin de mesures efficaces et effectives pour pouvoir surmonter cette crise et ainsi assurer un retour progressif à la normale.

Le secteur commercial a, également, été abordé durant la réunion, d’autant plus qu’un grand nombre de commerçants a été fortement affecté par la fermeture totale ou partielle de leurs commerces, en vertu de l’état d’urgence sanitaire, ce qui les empêchera probablement de couvrir leurs charges et d’honorer leurs obligations financières. Concernant l’essentiel des notes soumises par les différentes chambres régionales à la Fédération, il a été convenu lors de la réunion, de l’élaboration d’un mémorandum national, comprenant les différentes propositions et solutions concrètes visant à aider les petites, moyennes et très petites entreprises ainsi que les différents secteurs touchés par les répercussions négatives de cette crise, en vue de le soumettre au Comité de veille économique.

 
Article précédent

Le deal CIMAR-Anouar Invest résistera-t-il à la crise du Covid-19 ?

Article suivant

Coronavirus : le Maroc franchit la barre des 1500 guérisons